Violences sur les populations par le PNP : L’attention sélective de la LTDH

0 791

Lors des manifestations du Parti national panafricain le samedi dernier, plusieurs personnes n’ayant pas adhéré à cette initiative ont été rudement molestées. A Agoè, deux forces de sécurité qui n’étaient pas en mission et donc étaient en tenue civile ont subi une bastonnade des militants du “parti de la violence”. Aux mains de ces manifestants, ils ont passé un sale quart d’heure, sans aucune raison.

Comme eux, ils sont nombreux ces Togolais riverains notamment des itinéraires des marches à être victimes silencieuses des bavures des militants PNP. Bastonnade, fermeture forcée des boutiques, violences verbales… sont le quotidien de ces populations qui ont opté de ne pas manifester dans les rues.

Mais à aucun moment la Ligue togolaise des droits de l’homme n’est intervenue pour dénoncer ces actes du PNP. Sauf à ne pas faire le choix de la vérité, elle doit se rendre à l’évidence de la réalité. Et étant des acteurs normalement impartiaux, les responsables de la ligue devraient défendre les droits humains de tous les citoyens.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur