Trois mois après sa nomination : Style et pragmatisme d’un Premier Ministre

0 515

Sans surprise mais plutôt avec fascination, les togolais apprenaient le 28 septembre dernier la nomination par décret présidentiel de Victoire Sidémého TOMEGAH-TOGBE au poste de Premier Ministre. Depuis lors, une nouvelle ligne d’histoire s’écrit ! Trois mois après, l’ancienne ministre du développement à la base ne fait pas que conduire le gouvernement avec efficacité mais imprime un style et un nouveau mode de gouvernance salués par les observateurs de la scène politique.

Deux jours après sa nomination, Victoire Sidémého TOMEGAH-DOGBE a mis en place une équipe d’hommes et de femmes aux compétences avérées : une équipe de 33 membres dont 11 femmes. Dans la foulée, elle prononce aussitôt sa déclaration de politique générale et décline ses ambitions en 3 axes stratégiques dans la droite ligne du Plan National de Développement (PND) : renforcer l’inclusion et l’harmonie sociales, dynamiser la création de richesse en s’appuyant sur les forces de l’économie et enfin moderniser le Togo en renforçant ses structures. Un nouveau paradigme politique fixé et que la cheffe de l’exécutif a ensuite partagé avec tous les partenaires bilatéraux et multilatéraux du Togo.

Lire aussi : Togo/ Discours de déclaration de politique Générale : l’émergence au cœur de l’ambition de Victoire Tomégah-Dogbé

Trente-six (36) projets et six (06) réformes prioritaires sont au menu de cette nouvelle feuille de route. On l’aura compris, ce qui intéresse, cette femme au regard doux, aux gestes mesurés, au sourire affable et à l’allure coquette, ce sont les résultats concrets. Dans les semaines suivantes, Victoire Sidémého TOMEGAH-DOGBE était sur tous les fronts. Son premier challenge est la reprise sans anicroches de la rentrée des classes dans un contexte sanitaire inquiétant. Ce qu’elle réussit malgré la contestation syndicale en cours. Reconnue par son aversion pour les discours creux et les effets d’annonce, elle a préféré trouver une solution urgente. Sous son leadership, le ministre des Enseignements Primaire, Secondaire, Technique et de l’Artisanat, Dodzi Kokoroko a su décrocher un protocole d’accord avec les centrales syndicales notamment en ce qui concerne la revalorisation progressive des primes.

Femme de terrain, elle était au contact des populations pour échanger, expliquer et recueillir leurs préoccupations. Mais aussi pour constater et booster les travaux en souffrance dans certaines localités. Ce fut par exemple le cas des tronçons Kanté-Sadori-Tandjouare et Kanté-Sarakawa-Tchitchao. De même, elle était également à Barkoissi à l’Institut de Formation en Alternance pour le Développement (IFAD) où l’accent avait été mis sur l’accélération des travaux. En début de ce mois, elle a procédé au lancement du Programme d’appui aux pistes rurales (PAPR) à Kpovégan, dans la préfecture de Haho, tel qu’annoncé dans la feuille de route quinquennale. A l’international, elle avait porté la voix du Togo lors de la session extraordinaire de l’ONU consacrée à la pandémie de la Covid-19.

Lire aussi : Togo / Le Premier ministre Victoire Tomegah-Dogbé a présidé la cérémonie de lancement du système automatisé aux postes de péage de Davié

Sous l’effet de la pandémie, les prévisions sont totalement bouleversées : le taux de croissance du PIB est à la baisse pour l’année 2020 et l’économie affectée. Mais les ambitions restent intactes et guère revues à la baisse. Et cela s’est traduit par l’adoption la semaine dernière par les députés du budget de l’Etat 2021 qui, bonne nouvelle, consacre aux secteurs sociaux un montant de 445,1 milliards de francs CFA contre 401,7 milliards de francs CFA dans le budget 2020, soit une hausse de 10,8%. La part relative de ces dépenses dans le budget, exercice 2021, est de 53,7% des crédits budgétaires contre 52,9% dans le budget 2020. Et quoique en recul, le taux de croissance actuellement projeté à +0,7% sera de l’ordre de 4,7% en 2021 sous réserve que la pandémie soit rapidement maitrisée.

Plus qu’une promotion du genre, la nomination à la primature de Victoire Sidémého TOMEGAH-TOGBE était une consécration à la performance et à l’atteinte des objectifs fixés par le Chef de l’Etat. Trois mois après l’évidence est bien là. De la direction de cabinet du Président de la République à la primature en passant par le ministère du développement à la base, elle s’est taillée une réputation d’efficacité et de sens des responsabilités. Et depuis lors, elle recourt à une stratégie, toujours avec succès : identifier les problèmes, trouver avec les acteurs ou les ministères concernés les solutions, nouer les partenariats nécessaires, travailler à infléchir ou à faire adhérer, ouvrir les brèches et atteindre le résultat. Victoire Sidémého TOMEGAH-DOGBE est une femme pragmatique.

Lire également : Togo / Le Premier ministre Victoire Tomégah-Dogbé entend ‘’gouverner autrement’’

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur