Transport aérien : Le Togo et les USA s’ouvrent réciproquement leur ciel

0 283

Le trafic aérien togolais, c’est 12 compagnies dont 9 assurent 122 vols réguliers par semaine avec des liaisons vers les Etats-Unis. Aujourd’hui, ce trafic a plus que jamais besoin d’être optimisé, tel que souhaité par le Plan National de Développement (PND 2018-2022). C’est ainsi qu’à l’issue des travaux de la quatrième session extraordinaire de l’année sous la houlette de la Présidente de l’Assemblée nationale, Chantal Yawa Djigbodi Tsegan, les députés ont adopté le projet de loi relatif à la ratification de l’accord de transport aérien entre le gouvernement de la République Togolaise et le gouvernement des États-Unis d’Amérique, signé le 07 avril 2015 à Lomé.

L’instauration de ce régime libéralisera le transport aérien et supprimera les barrières entre les compagnies des deux pays. Dès lors, toutes les compagnies, pourront desservir toutes les lignes du marché togolais. Cet accord appartient à la catégorie des accords dits “ciel ouvert” (Open Sky) qui élargissent considérablement les possibilités de desserte. Ainsi, le ciel togolais est ouvert à toutes les compagnies américaines.
Aussi et désormais, les routes aériennes et les capacités sont libres, les prix seront déterminés par le marché et toutes les compagnies des États signataires opèrent dans des conditions égales et équitables.

L’ambition du gouvernement à l’horizon 2022 est de faire du Togo un hub aéroportuaire de l’Afrique de l’Ouest en doublant le trafic de passagers de 750 000 en 2016 à 1500 000 ainsi que le fret de 12 000 à 24 000 tonnes par an grâce au développement d’un marché de services autour des deux plateformes aéroportuaires. C’est alors que le gouvernement entend capitaliser sur cette politique de ciel ouvert afin de renforcer l’offre de destinations couvertes au départ du Togo. “Le développement du transport aérien permet de renforcer les relations internationales et commerciales, de stimuler les devises (…) ainsi que la croissance du tourisme…”, a dit l’honorable Atcholi Aklesso, président du groupe parlementaire Unir.

Et d’ailleurs, lors de cette même session, les députés ont adopté le projet de loi relatif à la ratification du traité relatif aux Autorités africaines et malgaches de l’aviation civile (AAMAC) signé le 20 janvier 2012 à N’Djamena. La ratification de ce traité permettra au Togo de renforcer la coopération avec les autres États membres des AAMAC en matière de sécurité aérienne. Le dernier projet de loi porte sur la ratification de l’accord de services aériens entre le gouvernement de la République togolaise et le gouvernement du Burkina Faso, signé le 09 juin 2016 à Lomé.

Lire aussi / Loi modificative relative à la liberté de manifestations pacifiques publiques au Togo : Une réponse à la menace terroriste

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur