Togo : un nouveau code de la presse pour plus de liberté et de solidité économique pour les entreprises de presse

0 305

Une refonte pour plus de liberté de presse et d’opinion. Hier mercredi, le conseil des ministres a remis une couche d’éclats au code de la presse et de la communication en République togolaise. Dans le sens d’une modernité bien évidemment. En attendant l’onction de l’Assemblée nationale, le nouveau texte comporte des dispositions qui non seulement peuvent rassurer la corporation, mais contiennent également des innovations importantes, sur le plan économique, dans le fonctionnement des médias locaux.

Ce nouveau code fait d’abord suite à la mise en œuvre des recommandations des états généraux de la presse togolaise tenus du 30 juin au 2 juillet 2014, et de la prise en compte des évolutions techniques et technologiques intervenues dans le secteur des médias, notamment l’émergence de nouveaux vecteurs de l’information et de la communication encore appelés “nouveaux médias”. En termes d’innovations, le présent projet de code consacre la notion d’entreprise de presse en lieu et place des organes de presse. Ainsi l’entrée de cette notion aura des implications décisives en termes d’organisation, de fonctionnement, etc. des médias. Désormais l’entreprise de presse est une entreprise économique avec les avantages qui vont avec.

Autre innovation, la traditionnelle aide à la presse, devrait céder sa place à un fonds d’appui et de développement de la presse crédité par le gouvernement. A cela s’ajoute d’autres : le profil et les conditions pour avoir la qualité de journaliste, de technicien de médias ou d’auxiliaire de presse, le cadre de délivrance, de retrait, de renouvellement ou de suspension de la carte de presse, la création d’un seul organe d’autorégulation. Mais surtout la prise en compte des médias en ligne.

“L’adoption de ce présent projet de loi contribuera à rendre plus professionnel le secteur des médias et de la communication au Togo. Elle permettra également à la Haute autorité de l’audiovisuel et de la
communication (HAAC) d’assurer plus efficacement sa mission de régulation des entreprises de presse”, a indiqué le communiqué du conseil des ministres.

Lire aussi : Palais de Lomé : Inédite expérience culturelle et touristique du Togo en Afrique de l’Ouest

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur