Togo / Sommet CEDEAO-CEEAC

Ali Bongo Odimba invite à l'unité d'action pour combattre le terrorisme et l'extrémisme violent

0 414

Aucune place ne doit désormais être laissée au terrorisme et à l’extrémisme violent dans les zones CEDEAO et CEEAC. Le président gabonais et président en exercice de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale, en ouvrant le sommet conjoint qui se tient à l’hôtel 2 Février de Lomé ce lundi 30 juillet 2018, a convié ses pairs des deux communautés à mettre ensemble leurs efforts pour arriver à bout de ces phénomènes qui nuisent à la paix et à la stabilité des populations. Il appelle à un engagement ferme et à des résolutions fortes pour une lutte victorieuse.

Avant lui, le représentant spécial du secrétaire général des Nations-Unies et le président de la commission de l’Union africaine ont encouragé les États de la CEDEAO et de la CEEAC et les ont exhorté à une déclaration forte au terme des assises.

Hôte de cet important sommet conjoint qui réunit plus d’une dizaine de Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO et de la CEEAC, le Président Faure GNASSINGBE a dit espérer que soient réglés « les problèmes qui se posent à la coopération opérationnelle effective et efficace » entre les forces de défense et de sécurité « en levant notamment les obstacles à l’entraide judiciaire, à l’extradition, à la coopération en matière de police criminelle, au droit de poursuite».

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur