Togo : Mieux connaître les produits du FNFI pour en bénéficier

0 258

Le Fonds national de la finance inclusive FNFI est un véritable outil de lutte contre la pauvreté au Togo. Les résultats qu’il a engrangés en 5 ans le prouvent à souhait. Pour tous les produits mis en place entre 2014 et 2018, un total de 1.553.000 de crédits ont été octroyés. Le tout pour un montant de 80,847 milliards FCFA. D’une manière globale, le taux d’intérêt est de 95%. Ceci est un taux moyen car dans bien de localités, il est plus élevé. Mais dans d’autres, il est parfois en-dessous de cette moyenne nationale.

Ces performances du FNFI du Togo ajoutées à la qualité de ses produits font échos au-delà des frontières togolaises. Pour preuve, une délégation gabonaise a séjourné durant quelques jours, en ce mois de mars, sur le territoire national pour aller à son école.

Parlant de qualité des produits du FNFI, ils ciblent des couches sociales précises et sont diversifiés même si le plus connu est le produit Accès des pauvres aux services financiers (APSEF).

Le produit Accès des Pauvres aux Services Financiers (APSEF) est un produit générique à 4 cycles de 30.000 FCFA à 50.000 FCFA, destiné aux femmes et hommes du Togo pauvres économiquement et potentiellement actifs pour les petites activités génératrices de revenus tous secteurs d’activités confondus.

Le produit Accès des Agriculteurs aux Services Financiers (AGRISEF) est un produit spécialisé à 2 cycles de 100.000 FCFA destiné aux petits exploitants agricoles pour des activités de chaines de valeurs agricoles. Nassébégou Dadjoibé, maraîcher à Djarbagou, Préfecture de Tône à 7 km de Dapaong, peut bien le témoigner : « Les 100.000 FCFA obtenu m’ont permis de pouvoir acheter quelques intrants et de pouvoir débuter l’exploitation de ma superficie. Je fais du maraîchage, et je cultive des légumes, des piments verts, du gombo, des oignons… J’exploite un hectare et après chaque récolte, j’ai des commerçantes qui viennent chercher mes produits pour la commercialisation dans les marchés environnants. Je dois avouer que c’est une très belle expérience pour moi. Le fait de savoir que j’ai contracté un microcrédit fait que je travaille encore d’arrache-pied pour avoir un bon chiffre d’affaires et pouvoir rembourser dans les délais.’’

Grâce à l’Accès des Jeunes aux Services Financiers (AJSEF), une cible particulière est impactée. C’est un produit spécialisé de deux cycles de 300.000 FCFA destiné aux jeunes artisans en fin d’apprentissage et ou en activités (tout corps de métier et diplômé sans emploi porteur d’idées dans les domaines de la transformation et des services TIC.)

A ces produits, s’ajoutent ceux lancés le samedi 23 mars 2019 à Kara. Il s’agit d’abord du Produit Accompagnement à la Formalisation (PAF) qui est un produit destiné aux bénéficiaires AJSEF en fin de cycle et les autres jeunes promoteurs hommes et femmes régulièrement installés et exerçant une AGR. Ce produit finance donc les équipements d’artisanat et de transformation et renforcement fonds de roulement. C’est un montant maximum de 500 000 FCFA au cycle 1 et 600 000 FCFA au cycle 2. Une période de 24, y compris différé de trois mois maximum est accordée pour le remboursement du crédit. Le bénéficiaire a également droit à une assurance décès-invalidité, maladie et incendie.

Ensuite, il y a le produit refinancement destiné essentiellement aux Prestataires de services financiers.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur