Togo : L’UA veut faire adhérer 40 Etats au MUTAA que conduit le Togo

Réformes du transport aérien en Afrique

0 332

C’est le Président de la République du Togo qui est choisi depuis 2018 comme leader de la mise en œuvre du Marché unique de transport aérien en Afrique. Au 32ème sommet de l’Union africaine à Addis-Abeba, il a été constaté par toutes les délégations présentes que ce projet d’intégration est en bonne voie. Mieux, les ambitions sont revues à la hausse. Désormais, l’Union africaine veut faire adhérer 40 pays au moins à cette initiative avant la fin de l’année 2019. C’est ce qu’a indiqué Abou-Zeid Amani, le commissaire aux infrastructures et à l’énergie de l’UA lors d’une conférence de presse en marge du sommet.

Dans ce sens, un plaidoyer a été introduit pour que les pays rejoignent massivement ce projet ambitieux de l’organisation continentale. « Actuellement, 28 États membres sont sur le marché, couvrant plus de 700 millions de personnes », a fait savoir le commissaire de l’UA, avant d’ajouter que tous les États membres seraient sur le marché d’ici 2021. Selon lui, des ressources suffisantes ont été mobilisées pour permettre le fonctionnement efficace de l’Agence exécutive du MUTAA et de la Commission africaine de l’aviation civile (CAAC). La Commission de l’UA et la CAAC sont en train de diffuser les réglementations en matière de concurrence et de protection des consommateurs pour le MUTAA.

Lancé en janvier dernier avec 23 Etats membres, le MUTAA a pour objectif d’accélérer la connectivité sur tout le continent, menant au développement durable des industries de l’aviation et du tourisme et apportant une contribution considérable à la croissance économique, à la création d’emplois, à la prospérité et à l’intégration Afrique.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur