Togo : Les forces de l’économie malgré la pandémie

0 333
Les nombreuses réformes opérées dans le secteur économique par l’Etat togolais sous le leadership du Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé ont permis d’obtenir au fil des ans un taux de croissance en perpétuelle progression. Mais la crise sanitaire liée au coronavirus a infligé de douloureuses balafres à l’économie nationale.
Cependant, l’exécutif reste mobilisé et engagé pour maintenir la barre au beau fixe. Dans son message de vœux à la nation togolaise prononcé le 31 décembre 2021, le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé confirme cette volonté de ne pas se laisser abattre par les affres de la crise sanitaire. « Au plan économique, nous allons poursuivre la transformation structurelle de notre économie et confirmer notre capacité à générer une croissance durable et inclusive, à même de s’intégrer aux grands ensembles. Notre pays devra consolider ses succès passés, notamment en matière d’assainissement des finances publiques, tout en continuant d’accroître les investissements et de renforcer les capacités de transformation de nos produits » déclarait-il le 31 Décembre dernier.

Lire également : L’agriculture au service de la vitalité de l’économie togolaise

En effet, la transformation structurelle de l’économie nationale avec en toile de fond l’assainissement des finances publiques a permis d’obtenir une croissance de 5,3 % en 2019. Avec les pronostics, projections et prévisions établis par les experts, ce chiffre devrait passer à 5,5% en 2020.
Malheureusement la crise sanitaire a obligé l’État togolais à revoir ses prétentions à la baisse.
« La pandémie a certes des impacts négatifs sur le social et l’économie, Néanmoins, elle nous enseigne des leçons que nous pourrons tirer, notamment repenser notre modèle économique pour le rendre moins dépendant de l’extérieur et donc plus résilient face aux chocs externes. Cette nouvelle orientation de la politique économique nous amène sans doute à réviser et à actualiser notre Plan National de Développement (PND) » avait déclaré le ministre Sani Yaya le 25 août 2020.
A côté de toutes ces nouvelles affligeantes pour l’économie nationale, il point tout de même à l’horizon une lueur d’espoir avec la mise à disposition des Etats des premières doses du vaccin COVAX pour lesquelles le Président de la République Faure Gnassingbé a déjà donné des instructions.
« Aussi ai-je instruit le gouvernement pour que les dispositions soient prises afin que notre pays, qui a déjà adhéré à l’initiative COVAX, bénéficie, dès que possible, des premières doses de vaccin qui seront destinées prioritairement aux personnes présentant des facteurs de comorbidité et au personnel soignant » a annoncé le Président de la République lors de son adresse à la nation le 31 décembre dernier.
L’économie togolaise se porterait ainsi mieux et le taux de croissance pourrait repartir à 4,7 % pour le compte de cette année 2021 si la pandémie est maitrisée.

Lire aussi : Économie, agriculture, inclusion… : Ces acquis pour une transformation structurelle

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur