Togo : Le ton est donné en faveur de la promotion des petites et moyennes entreprises

171

Le chef de l’État a réservé une part belle à la jeunesse et aux femmes lors de son discours de présentation de vœux. A la vérité, Faure Essozimna Gnassingbé semble être bien informé des difficultés auxquelles sont confrontées les jeunes entreprises dans la course aux marchés publics.

C’est donc fort de ce constat, qu’il a à juste titre, pensé à la recherche de mécanismes pouvant conduire à réserver une portion non négligeable de 20% des commandes publiques à cette frange d’entrepreneurs. Cette initiative donne une lueur d’espoir aux femmes et jeunes, chefs d’entreprises et se veut une mesure incitative à l’entrepreneuriat.

En effet l’exécution des marchés publics est l’apanage au Togo des grandes entreprises qui, fortes des expériences acquises dans l’exécution des marchés similaires, n’ont aucun mal à satisfaire les conditions fixées par les autorités contractantes dans les dossiers d’appel à concurrence.

Ceci dit, les jeunes entreprises sont bonnes pour décorer la course mais ne se voient que rarement attributaires même pour des marchés de petite envergure.
Si les mesures sont prises, cette solution annoncée par le Chef de l’État ouvrira sans aucun doute une nouvelle ère pour ces jeunes entreprises essoufflées et sonnera la fin des gré et gré minutieusement voilés par le rideau de l’expérience.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.