Togo : Le projet de création des académies solaires a été officiellement lancé ce mardi à Lomé

0 550

Le projet de création d’une académie solaire dans chacune des 5 régions du Togo a été confié en janvier dernier à l’entreprise togolaise Kya Energy Group qui est spécialisée dans la fabrication et la commercialisation de groupes solaires.

Dans son cahier des charges, l’entreprise Kya Energy Group devra en 6 mois créer et équiper les 05 académies régionales solaires, former 3000 techniciens, soit 600 par académie, en énergie solaire off-grid et outiller 50 formateurs.

Ce mardi, le projet est véritablement rentré dans sa phase d’exécution avec le lancement de la formation des 50 formateurs des futures académies solaires. C’était au cours d’une cérémonie qui a été conjointement présidée par les Ministres togolais en charge des énergies et des mines Marc Ably-Bidamon et de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, Tairou Babiègue.

L’objectif poursuivi est de transmettre les compétences nécessaires à ces formateurs afin qu’à leur tour ils puissent bien former les 3000 Togolais qui devront s’occuper de l’installation et de la maintenance des kits solaires.

Selon le Ministre des mines et des énergies Marc Dèdèriwè Ably-Bidamon, «la mise en œuvre du PND et de la stratégie d’électrification du Togo vont nécessiter de la main d’œuvre qualifiée dans le domaine des énergies renouvelables en général et de l’énergie solaire en particulier ».

Ces 50 futurs formateurs qui ont commencé la formation ce jour seront répartis en groupes de 10 par centre dans les cinq régions que compte le pays. Car il est prévu la création dans les cinq régions du Togo des académies solaires pour former des techniciens locaux afin de préparer les jeunes à l’emploi vert.

La formation de ces formateurs sera assurée par KYA-Energy GROUP spécialisée dans le domaine. Pour le Directeur de KYA Ebergy Groupe, Professeur Yao Azoumah, « les académies solaires sont un volet essentiel du projet. La formation sera assurée par 10 formateurs qui vont encadrer 600 techniciens par centre, donc par région soit un total de 3 000 techniciens sur toute l’étendue du territoire ».

 

Rappelons que Yao Azoumah a reçu en novembre dernier le 1er prix BOAD du meilleur projet innovant dans le domaine des énergies renouvelables. Le prix lui avait remis au cours de la célébration du 45ème anniversaire de l’institution sous-régionale à Lomé.

 

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur