Togo : Le Premier ministre Victoire Tomegah-Dogbé a présidé la cérémonie de lancement du système automatisé aux postes de péage de Davié

0 323
« Est considéré comme analphabète du 21ème siècle celui qui ne maitrise pas l’outil informatique », dit la boutade. Pour marquer son adhésion à cette affirmation, dans sa déclaration de politique générale devant l’assemblée nationale le 02 Octobre dernier, Madame le premier Ministre Victoire Sidémého Tomegah-Dogbé faisait une part belle au digital pour révolutionner les services de l’administration.

Joignant l’acte à la parole, elle a procédé ce vendredi 30 octobre 2020 au lancement du système automatisé de trois postes de péages, qui disposent désormais d’un nouveau mode de fonctionnement. Il s’agit des postes de péage de Davié dans la préfecture de Zio, de Vodougbé dans les lacs et d’Aképédo dans la préfecture de l’Avé sur le grand contournement de Lomé. Ces trois péages vont fonctionner de façon automatisée pour réduire le temps de passage à ces différents postes.

Au niveau de Davié par exemple, le poste de péage est désormais composé de douze (12) voies, dans le sens sud-nord et six (6) voies dans le sens nord-sud et d’une salle de supervision panoramique. Deux voies de télépéage existent pour cette phase, avec payement par carte, par vignette ou par téléphone mobile dont une voie dans chaque sens.

Ce nouveau système d’automatisation des postes de péage dans notre pays répond parfaitement à la vision et à l’ambition de la Cheffe du gouvernement de digitaliser les services de l’Etat.
Pour marquer aux yeux des togolais cette volonté inscrite sur sa feuille de route quinquennale, Mme Victoire Dogbé a présidé personnellement la cérémonie de lancement de cette phase d’autonomisation à Davié aux côtés de la Ministre des Travaux Publics Mme Tchakondo Zourehatou épouse Kassah-Traoré.

Ce nouveau mode de fonctionnement permettra la fluidité dans la traversée et la facilité dans la circulation aux différents postes de péage. Pour rappel, les péages du Togo sont gérés par la Société Autonome de Financement de l’Entretien Routier SAFER.

 

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur