Togo : Le plan stratégique 2019-2023 adopté par la HAAC va coûter 3,5 milliards de FCFA

0 516
La Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) du Togo a adopté le lundi dernier à l’issue d’un atelier organisé à Lomé, son plan stratégique 2019-2023.

Après la validation du document, il a été officiellement remis au Premier Ministre, Komi Selom Klassou, qui a présidé la cérémonie de clôture de l’atelier en présence du Représentant-résident du Système des Nations Unies au Togo, Damien Mama et des Présidents des Instances de régulation du Burkina Faso, et du Bénin.

 

Elaboré en 5 points, le plan quinquennal adopté vise à faciliter la mission de régulation de la HAAC dans un environnement « ouvert » et « propice » à la consolidation de la liberté de presse au Togo.

Selon le Président de la HAAC, Télou Pitalounani, ce plan permettra à son institution d’améliorer ses services sur l’ensemble du territoire national afin d’assurer sa mission au Togo dans les cinq années à venir.

« Afin d’assurer une régulation du secteur des médias et de la communication sur tout le territoire national, il a été souhaité l’installation des services de la HAAC dans toutes les régions du pays. Le plan stratégique 2019-2023, servant désormais de boussole, annonce un nouveau départ de la HAAC », a-t-il indiqué.

 

Selon les responsables de l’organe chargé de réguler les médias au Togo, 3,5 milliards de FCFA seront nécessaires pour la mise en œuvre des 5 axes qui ont été déclinés dans le plan stratégique.

En réceptionnant le document des mains du président de la HAAC, le Chef du gouvernement, Komi Selom Klassou, a réitéré l’engagement de son gouvernement à accompagner toutes les actions visant l’amélioration du paysage médiatique au Togo.

 

Il a assuré que l’État continuera à apporter son appui financier aux médias et son accompagnement à la professionnalisation de la presse nationale afin que le secteur de la communication joue efficacement son rôle dans le développement participatif de notre pays.

Selon le Premier ministre, ce plan d’action stratégique va fournir aux acteurs togolais des médias public et privé, les moyens, les outils appropriés, les techniques et les principes déontologiques nécessaires avec pour objectif de participer à des débats publics ancrés dans les faits.

 

Notons que le document proposé par les experts s’articule autour de cinq axes principaux. Le premier axe consiste à consolider le développement institutionnel par une restructuration de la HAAC qui prend en compte la réorganisation des cadres administratifs et financiers.

 

Le deuxième vise à consolider la régulation par la couverture du territoire national par la décentralisation des services de la HAAC déclinée en antennes régionales pour améliorer sa capacité réelle d’action. Le troisième axe va permettre de consolider les cadres d’exercice et les capacités des professionnels et gestionnaires des médias, de la communication et la publicité.

 

Le quatrième axe vise à améliorer le cadre international avec les acteurs du secteur des médias et de la communication et enfin le cinquième et dernier axe, va améliorer l’image de marque et renforcer la notoriété institutionnelle de la HAAC.

 

Rappelons que la HAAC a pour mission de garantir et d’assurer la liberté d’expression de la presse et des autres moyens de communication de masse. Elle veille au respect de la déontologie en matière d’information, de communication et à l’accès équitable des partis politiques et des associations aux moyens officiels d’information et de communication.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur