Togo : Le gouvernement valide le Plan national de développement 2018 – 2022

0 1 130

Sur le chemin du développement, le Gouvernement togolais fait un grand bond. Il a validé ce vendredi en Conseil des Ministres, le Programme national de développement 2018 – 2022. C’est un plan ambitieux qui révèle la vision du gouvernement à moyen terme, les objectifs et les actions à mener pour la promotion de l’emploi, l’autonomisation des femmes, la création de richesses, le développement des infrastructures… Tout ceci après un diagnostic approfondi qui a duré plusieurs mois et mobilisé les partenaires techniques et financiers, le secteur privé et des personnalités connues pour leur expertise dans la mise en place de politiques de développement.

Le Plan National de Développement qui couvrira la période 2018-2022, repose sur un changement de paradigme et est structuré autour de trois axes majeurs que sont la mise en place d’un hub logistique d’excellence et centre d’affaires, la réalisation des pôles de transformation agricole manufacturiers et d’industries extractives et la consolidation du développement social et le renforcement des mécanismes d’inclusion.

Selon ce document de référence, le Togo a l’ambition d’atteindre un taux de croissance en cible de 7,6% notamment grâce à des projets phares à fort potentiel de création massive d’emplois et une implication prépondérante du secteur privé.

Mais pour que ce plan connaisse une réussite, il est nécessaire de maintenir une gouvernance économique sérieuse et poursuivre l’amélioration du climat des affaires.

Le Togo ambitionne donc de transformer structurellement l’économie, pour une croissance forte, durable, résiliente, inclusive, créatrice d’emplois et induisant l’amélioration du bien-être social.

Le processus d’élaboration de ce PND, a en croire les propres témoignages des acteurs du secteur privé togolais, a été conduit dans un esprit de concertation et de prise en compte de leurs contributions de même que celles des partenaires sociaux et des partenaires techniques et financiers tous représentés au séminaire gouvernemental d’appropriation qui a précédé la présente validation.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur