Togo : Le gouvernement débloque 5 milliards de FCFA au HCCRUN

0 440

La deuxième phase du processus d’indemnisation des victimes des violences politiques au Togo va démarrer dans les prochains jours.

Le Haut-Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN), institution chargée d’exécuter le processus d’indemnisation a annoncé la semaine dernière à l’occasion d’une conférence-bilan, avoir reçu un accompagnement financier du gouvernement pour poursuivre sa mission.

En effet, selon la présidente du HCRRUN, Awa Nana-Daboya, l’Etat a mis à leur disposition une allocation de 5 milliards de FCFA au titre du budget, Gestion 2018.

Cette enveloppe est destinée à couvrir l’indemnisation des victimes vulnérables des troubles sociopolitiques enregistrés de 1958 à 1989 et de 1990 à 2004.

La 1ère enveloppe financière allouée aux opérations d’indemnisation était de 2 milliards FCFA, dédiée aux victimes des troubles sociopolitiques de 2005. D’après Awa Nana-Daboya, les dépenses engagées au cours de la première phase s’élèvent à 1 994 177 491 FCFA.

Ainsi, sur la période du 12 décembre 2017 au 17 septembre 2018, 2510 victimes ont été indemnisées sur une prévision de 2475 cas recensés dans les antennes régionales de Dapaong, Kara, Sokodé, Atakpamé, Kpalimé, Tsévié, Aného et Lomé.

A Dapaong, 132 victimes ont été indemnisées. Elles sont 255 dans la Kara, 266 à Sokodé, 901 à Atakpamé et 317 à Kpalimé. Tsévié, Aného et Lomé ont eu respectivement 144, 155 et 340 victimes indemnisées.

Au sujet de la réconciliation du peuple togolais avec lui-même, objectif ultime de sa mission, la N°1 du HCRRUN s’est prononcée. Le Togolais sait « donner et recevoir le pardon au nom du vivre ensemble. Nous avons été émerveillés par la chaine de solidarité spontanée qui s’installait partout entre les équipes du HCRRUN et les victimes, tous mus par la même volonté d’apporter leur part à l’avènement d’un Togo réconcilié et apaisé. Nous avons vu des victimes désireuses de tourner la page des préjudices subis et se forger un nouvel avenir », a-t-elle déclaré.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur