Togo : Le FNFI et ses partenaires font le bilan de l’année 2019 pour de meilleures perspectives

0 1 797

De Lomé à Cinkassé en passant par Anèho, Atakpamè, Sokodé, Sotouboua, Kara et autres, il n’y a pas cette localité de la République du Togo qui ne soit pas impactée par les actions du Fonds national de la finance inclusive. En partenariat avec les Prestataires de services financiers répartis sur tout le territoire, le FNFI rend économiquement actifs jeunes et femmes qui auparavant étaient en marge du circuit financier. Les éloges à l’endroit de l’institution rattachée au Secrétaire d’Etat sont nombreuses.

Les participants

Mais loin de verser dans une autosatisfaction, Assih Mazamesso et ses collaborateurs, s’inscrivant dans une approche d’amélioration continue de leurs prestations, font chaque année le bilan de leurs actions. Ce qui leur permet de relever les faiblesses pour les corriger et d’identifier les forces pour les perfectionner.

C’est dans ce sens que les cadres du FNFI et les PSF se sont retrouvés pour faire le bilan de leurs activités durant l’année 2019 afin de formuler des perspectives pour 2020. Le nombre de personnes impactées,le taux de remboursement et autres paramètres seront ainsi évalués dans une approche critique et constructive afin que la vision du Président du Togo Faure Gnassingbé en matière d’inclusion financière soit davantage concrétisée.

Face à ses interlocuteurs du moment, la Secrétaire d’Etat a appelé à des discussions franches et sérieuses. Pour sa part, elle a appelé les PSF a indiqué de manière précise leurs attentes. ” Dans la dynamique de vous accompagner au mieux pour mieux satisfaire les femmes et les jeunes, vous devez nous dire de manière précise vos attentes. Cela permettra au FNFI de vous donner ce qu’il vous faut en matière d’ordinateurs, de motos, de formation et autres”, a-t-elle fait savoir. Elle n’a pas manqué de les convier à veiller à l’éthique et aux bonnes pratiques de leurs collaborateurs.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur