Togo : Le faux combat de la LTDH

0 631

Lorsqu’il s’agit de violences sur les paisibles populations, la Ligue togolaise des droits de l’homme est absente. Lorsqu’il s’agit de destructions des édifices et autres infrastructures de l’Etat, cette institution très respectée dans d’autres pays n’est jamais là. Lorsque le Président de la République octroie la grâce présidentielle à des condamnés ou que sur demande du gouvernement, le procureur et le tribunal en entier libèrent des détenus, la LTDH n’a ni yeux pour voir, ni oreilles pour entendre, encore moins bouche pour le dire.

Mais lorsqu’il s’agit de prendre la défense des partis de l’opposition, la LTDH devient active. En définitive, c’est à cela qu’est résumé son rôle, à l’évidence.

Ce n’est donc pas surprenant que pour la manifestation annoncée pour le samedi prochain, cette institution prenne déjà partie pour des supposées menaces proférées par des chasseurs traditionnels DOZO. La suite est connue. Elle fera dès la fin de l’activité, une longue liste de supposées violations de droit de l’homme. Ce faisant, la LTDH se décrédibilise chaque jour un peu plus.

En tant qu’organisation de la société civile, elle devrait jouer un rôle médiane, sans prendre partie pour un camp. L’objectif étant de constater le respect ou non des droits humains. C’est le vrai travail à faire.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur