Togo : Le district autonome du grand Lomé est institué pour faire rayonner la capitale

0 2 090

Pas à pas, le gouvernement met en place l’arsenal juridique nécessaire et les mécanismes pour finaliser le processus de décentralisation ayant conduit aux élections municipales du 30 juin et 15 août 2019. Dans ce sens, les organes du District autonome du Grand Lomé viennent d’être créés en Conseil des ministres de ce mercredi 09 octobre 2019. Une décision qui n’est que la mise en application de la loi n°2019-006 du 26 juin 2019 portant modification de la loi n°2007-011 du 13 mars 2007 relative à la décentralisation et aux libertés locales, modifiée par la loi n°2018-003 du 31 janvier 2018.

En fait, le District Autonome du Grand Lomé, regroupement des 13 communes des préfectures du Golfe et d’Agoè-Nyivé, sera dirigé par un gouverneur, un conseil de district et un bureau de district. Le gouverneur et 26 membres du Conseil de district seront nommés par le Président de la République alors que les 26 autres membres seront nommés par les conseils municipaux à raison de deux par commune.

Comme compétences, le District autonome du Grand Lomé qui dispose d’une autonomie financière et de gestion, intervient entre autres dans la protection de l’environnement, la planification et l’aménagement du District Autonome, la lutte contre les effets néfastes de l’urbanisation, l’exploitation directe ou à travers des concessions des infrastructures d’importance nationale à caractère commercial construites par l’Etat notamment les marchés, les hôtels, les aéroports, les ports, les stades, etc. sur la base d’un cahier de charges fixé par le gouvernement…
Cette disposition était déjà prévue dans la loi portant décentralisation. Elle n’est ni une réponse à un parti politique, ni une invention ex nihilo.

Lire aussi : Présidentielle 2020 au Togo : Le faux débat du 4eme mandat

 

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur