Togo : La part réservée aux jeunes et aux femmes dans les marchés publics passe de 20 à 25%

0 1 086

Les jeunes au Togo ont plus de possibilité et de facilité d’accès aux marchés publics. Le Président de la République a décidé d’augmenter la part qui revient d’office aux entreprises promues par des jeunes et par des femmes. Ils auront désormais droit à une proportion de 25% et non plus de 20%, soit une augmentation de 5 points.

Lire aussi : Togo : Les salaires des agents de l’Etat seront revalorisés à partir de janvier 2020

” La part réservée aux jeunes et femmes entrepreneurs dans les attributions de marchés publics sera désormais portée à 25%”, a précisément déclaré Faure Gnassingbé lors de son discours devant les députés à l’Assemblée nationale le vendredi 26 avril 2019. Cette mesure mise en œuvre depuis le budget de l’État exercice 2018 offre des conditions particulières pour que les jeunes et les femmes puissent satisfaire facilement les exigences des marchés publics. Et le bilan, après plus de 15 mois de mise en œuvre est reluisant.

Près de 4000 entrepreneurs, jeunes et femmes ont déjà saisi cette opportunité. Ils ont osé, ils ont postulé, ils ont gagné des marchés publics et ils les ont exécutés.

Au total, pour le compte de l’année 2018, des marchés ont pu être octroyés aux jeunes et aux femmes pour un montant de 12 milliards 638 millions de FCFA. Une preuve de la vitalité de l’entrepreneuriat des jeunes et des femmes au Togo.

Seulement, cette performance est loin des 100% espérés au début du projet. Faisant un bilan sommaire de l’exécution, Faure Gnassingbé constate que seule la moitié du montant a pu être décaissée. C’est pourquoi le Chef de l’Etat exhorte les jeunes et les femmes à s’intéresser davantage à l’initiative pour un meilleur renforcement de l’économie nationale.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur