Togo : La ministre Victoire Dogbé en visite dans le Bas-Mono pour constater l’effectivité du démarrage des cantines scolaires dans trois écoles

0 329

Le programme de cantines scolaires a été élargi à trois Ecoles Primaires Publiques (EPP) de la préfecture du Bas-Mono à l’entame de la nouvelle année scolaire. Il s’agit des écoles Gninoume, Kpetsou et Kpotèmé.

Ce mercredi, 26 septembre, la Ministre du Développement à la Base et de l’Emploi des Jeunes, Victoire Tomégah-Dogbé, s’est rendue dans ces trois écoles pour s’assurer de l’effectivité du démarrage de l’opération de fourniture des repas scolaires aux élèves.

La ministre a profité de sa visite pour échanger avec les acteurs impliqués (ONG, directeurs d’école, les comités de parents d’élèves, les mamans cantines) dans ce projet et leur expliquer les conditions qui vont entourer l’opération à partir de cette rentrée, et recueillir par la même occasion, leurs points de vue pour améliorer le dispositif.

 

Lire aussi : Togo : Plus de 200.000 enfants nourris par les cantines scolaires

 

Au cours de sa mini-tournée, elle a participé aux préparatifs pour la cuisson du repas du jour en faveur des écoliers. Ce qui lui a permis de constater et d’apprécier les différentes étapes du déroulement et de la cuisson de ces repas et observer les écoliers prendre leurs nourritures.

L’une des particularités notées dans la cuisson des repas en faveur des élèves, a indiqué la ministre du Développement à la Base, est l’utilisation des produits locaux dans les menus. « Ces mamans cantinières qui sont autour de 2000 au total sur le territoire togolais ont été formées sur la manière d’utiliser les produits locaux pour proposer des menus équilibrés sains aux enfants et c’est important que les enfants mangent en quantité suffisante, mais surtout en respectant les apports en minéraux », a expliqué la ministre.

Depuis 2008 (année de lancement), 50 millions de repas chauds ont été servis aux élèves du Togo dans le cadre de ce programme. A ce jour, près de 90 000 élèves sont servis dans 308 écoles bénéficiaires dans 22 préfectures du pays.

En terme d’impact, la fréquentation des établissements scolaires a bondi de près de 10% dans les écoles bénéficiaires contre 7% dans les écoles non bénéficiaires, on note également une augmentation du taux de fréquentation des filles par rapport à celui des garçons.

Notons que le programme des cantines scolaires est une composante du projet des Filets sociaux et services de base (FSB). Ce programme vise à lutter contre la déperdition scolaire, à augmenter le taux de fréquentation et de réussite scolaire, à assurer gratuitement au moins un repas par jour aux enfants du préscolaire et du primaire surtout pour les plus démunis. Il est financé par le gouvernement togolais, la Banque Mondiale et le Programme Alimentaire Mondiale (PAM).

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur