Togo : La 6ème législature a pris fonction ce mardi avec la relecture du règlement intérieur

0 299

Entre accolades, félicitations et présentation de vœux, les nouveaux députés de la 6ème législature ont pris fonction dans une ambiance de gaieté et de soulagement pour l’aboutissement du processus électoral malgré les nombreuses péripéties.
C’est en conformité avec l’article 52 alinéa 2 de la Constitution et l’article 1er alinéa 2 du Règlement intérieur de l’Assemblée nationale que les élus du peuple se sont retrouvés autour de leur doyen d’âge pour la session de plein droit.

vue d’ensemble des députés

La principale activité menée par les 91 élus du peuple est la mise sur pied d’une commission chargée de la relecture du règlement intérieur de l’institution. Ainsi, une commission de 13 membres composée des députés de la majorité, de l’opposition et des indépendant a été mise sur pied.

Pour l’installation solennelle qui introduit la session de droit, c’est André Johnson, le doyen d’âge qui était aux commandes. Présidant cette première séance plénière, il a adressé ses félicitations aux 91 élus au terme des élections législatives du 20 décembre 2018. Puis il a annoncé les couleurs en précisant le rôle et les défis qui attendent cette législature pour l’enracinement de la démocratie et l’État de droit.

Lire aussi : Togo : Les défis de la nouvelle Assemblée Nationale

Selon le député André Johnson, « la République s’incarne dans les hommes investis par le suffrage populaire ». Il a ensuite appelé et exhorté les députés à œuvrer à l’enracinement de la démocratie au Togo, car « le Togo est en marche » et « le monde nous observe » a-t-il déclaré.

Au cours de cette session de plein droit, les députés adopteront le règlement intérieur et procéderont à l’élection du bureau de l’Assemblée nationale.
En attendant, certains députés affichent déjà les priorités qui, selon eux, devraient être celles de toute la législature.
Pour l’honorable Koffi Sodokin, du parti Union pour la République (UNIR), « le 20 décembre 2018 est un vrai tournant qui concrétise les efforts consentis pour faire avancer le Togo et asseoir davantage la démocratie. » Selon lui, « l’avancement de la jeunesse togolaise demeure une priorité car elle permettra d’œuvrer davantage à l’évolution du pays. »

Les réformes constitutionnelles, la décentralisation et la loi sur l’assurance maladie universelle demeurent les priorités de l’honorable Gerry Taama du parti d’opposition Nouvel Engagement Togolais (NET).
Les travaux de cette session suspendus, reprendront le 14 janvier prochain.

En rappel, c’est le 20 Décembre 2018 qu’ont eu lieu dans notre pays des élections législatives jugées crédibles et transparentes par l’ensemble des missions d’observation internationales déployées sur l’ensemble du pays.
Notons que le parti UNIR avait obtenu 59 sièges, 7 pour l’UFC, 3 pour le NET, 2 pour le MPDD, 1 pour le MRC et 18 pour les listes d’indépendants.

Lire aussi :  La Cour constitutionnelle fixe opposants et parti au pouvoir sur leur sort ce jour

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur