Togo : Faure Gnassingbé investi candidat à la présidentielle de 2020

0 897

Le suspens est enfin rompu. Faure Essozimna Gnassingbé est candidat à l’élection présidentielle du 22 février prochain ! Il a été investi comme candidat de l’Union pour la République (Unir) ce mardi 7 janvier 2020 à l’occasion d’un congrès extraordinaire du parti en présence du Chef de l’État lui-même. Et cette investiture officialise le secret de Polichinelle qu’était devenue la candidature de M. Faure Essozimna Gnassingbé à sa succession.

“Les instances du parti Unir ont rendu compte à Son Excellence Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé, président de notre grand parti de la volonté unanime des militants et militantes de le voir défendre les couleurs de notre parti à l’élection présidentielle du 22 février 2020”, a déclaré Atcholi Aklesso, avant de poursuivre “qu’à cet appel, il a répondu oui”.

“Le souhait des militants, c’est de me voir porter les couleurs de notre parti à l’élection présidentielle de 2020, je les ai remerciés et en toute humilité, j’ai accepté”, a confié Faure Essozimna Gnassingbé aux journalistes sous les acclamations des militants et des sympathisants ayant fait le déplacement du nouveau siège de l’Union pour la République (UNIR) situé dans le populeux quartier d’Agbalépédo. Dans le cadre des réformes politiques ayant permis la révision constitutionnelle du 08 mai dernier, le Chef de l’Etat est autorisé à briguer encore deux mandats successifs de cinq ans chacun. L’article 128 du nouveau texte lui en donne droit parce que ce dernier a remis à zéro le compteur des mandats déjà effectués.

Cette investiture intervient à la veille de la clôture du dépôt des dossiers de candidatures à la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI). Pour le Chef de l’État, le défi de cette candidature sera sans doute la poursuite des réformes engagées et des progrès enregistrés dans le sens de la transformation structurelle de l’économie togolaise. Ces dernières années, le Togo a fait de qualitatifs bonds dans tous les domaines. Il s’agira de consolider ces acquis et d’ouvrir le pays à de nouveaux enjeux pour un développement économique et humain durable.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur