Togo / Élections locales : La violence et les montages grossiers comme armes de l’opposition extraparlementaire

0 756

Ils avaient préféré la rue au dialogue politique ouvert sous l’égide de la CEDEAO. Ils ont ensuite remis en cause toutes les tentatives de compromis autour des réformes constitutionnelles et institutionnelles. Ils ont enfin délibérément choisi de boycotter les dernières élections législatives. Non représentés à l’Assemblée Nationale, les membres de l’opposition extraparlementaire ont désormais fait l’option de nouvelles armes dangereusement mises au service d’une prétendue lutte politique.

Manifestement affaiblie par des querelles internes ayant conduit huit des quatorze partis de la coalition a claqué la porte, dont plusieurs poids lourds politiques, cette opposition se livre désormais à la violence, aux injures et à la diffusion de fake news dans le débat public au Togo. Surtout pour ce qui en reste de ses leaders. Et c’est ce qu’on observe une nouvelle fois dans la préparation des prochaines élections locales. Des déclarations enflammées et à la limite l’appel à la violence. De fausses dénonciations de fraude. De malhonnêtes insinuations de défaillances du fichier électoral. Le tout dans une violence du discours.

C’est la nouvelle trouvaille de l’opposition extraparlementaire. Ayant compris que le boycott des législatives était une erreur stratégique, elle est décidée à participer aux élections locales du 30 juin. Mais n’ayant plus d’arguments valables, elle préfère faire des appels à la violence et incite à la pression. Un peu comme l’année dernière où le bilan fut des pertes en vies humaines, des handicaps à vie, des privations de liberté.

Ce faisceau de violences et de montages grossiers chaque fois sollicité par l’opposition n’est nullement de nature à faire prospérer le dialogue et favoriser dans la stabilité la mise en œuvre des projets structurants du Plan National de Développement (PND 2018-2022). Il est possible de mener des luttes politiques dans l’ordre, la légalité et surtout le fair-play.

Lire aussi / Élections locales au Togo : Une opportunité pour les jeunes et les femmes

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur