Togo : Deux accords de signature avec Dangoté Industries Limited au profit de l’industrie togolaise

0 751

Deux importants accords de partenariat signés pour une embellie de l’industrie togolaise. Avec Dangote Industries Limited, dirigé par l’homme d’affaires nigérian Aliko Dangote, le gouvernement les a conclus hier jeudi. L’un porte sur le développement d’une filière de transformation du phosphate en engrais et l’autre sur l’implantation d’une nouvelle cimenterie à partir du clinker togolais et nigérian.

Avec plus de deux milliards de tonnes de phosphate dans le sous-sol, le Togo reste l’un des premiers producteurs du continent. Alors, l’accès sera fourni au groupe Dangote qui quant à lui, se chargera de la transformation dans son usine d’ammoniac et d’urée basée à Ijebu-Lekki (Lagos), dont la mise en service est annoncée en 2020. L’ammoniac étant nécessaire dans la transformation des engrais dérivés de phosphate. Coût : deux milliards de dollars.

Quant au deuxième accord, il concerne, l’implantation à Lomé d’une usine de production de ciment. D’une valeur de 60 millions de dollars et d’une capacité annuelle de 1,5 million de tonnes de ciments, elle est prévue être construite en 2020. Les travaux vont démarrer au premier trimestre de l’année prochaine et devraient employer directement 500 personnes.

En somme, deux projets majeurs qui s’inscrivent dans la droite ligne de l’axe stratégique 2 du Plan National de Développement (PND 2018-2022) qui est de valoriser le potentiel industriel du pays. Le gouvernement considère l’industrie comme un moteur important pour l’accélération du rythme de croissance et la transformation structurelle de l’économie.

“En transformant notre phosphate, nous allons non seulement créer des emplois, mais nous pourrons également mettre à la disposition de nos agriculteurs des engrais de bonne qualité et à un coût abordable”, a dit le Chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé. Son ambition et celui de son gouvernement est de réaliser une croissance annuelle moyenne des secteurs industriel et manufacturier de l’ordre de 10% par an portée par de nouvelles filières dont le textile et l’habillement. Mais attirer également de nouveaux investisseurs étrangers avec un niveau des investissements directs étrangers (IDE) de 250 millions de dollars soit 125 milliards FCFA investis sur la période 2018-2022 grâce à la mise en valeur d’au moins 5% des gisements du Togo. Cette signature avec Dangote Industries Limited en est une preuve.

Lire aussi : Industrie et commerce au Togo / une politique nationale de la qualité est adoptée

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur