Togo : Aider la police à mieux jouer son rôle

0 1 643

Un braquage à Totsi. Un autre à Limousine. Un autre encore à Agoè… La série des braquages ces derniers jours à Lomé tourne en boucle. Les malfrats font usage de différentes méthodes pour venir à bout de leurs cibles. Les victimes se comptent par dizaines. Certains n’ont pu avoir la vie sauve, en plus d’avoir perdu leurs biens matériels ou financiers. La réalité est là. Palpable. La police la reconnaît et s’emploie à arrêter, très souvent, les auteurs de ces crimes. Fort heureusement d’ailleurs.

Mais dans cette lutte contre l’insécurité, les populations ont aussi un rôle à jouer. Ni ici, ni ailleurs, le ratio de policiers par habitants ne peut être atteint. Mieux, il ne saurait avoir un policier pour chaque citoyen. De ce fait, c’est chaque citoyen résidant au Togo qui doit d’abord s’occuper de sa propre sécurité avant que la police et la gendarmerie ne fassent le reste.

Il ne s’agit pas d’acquérir ou de faire usage d’armes blanches ou d’autres armes interdites par la loi. Mais il s’agit, comme l’a indiqué le Ministre de la sécurité publique, de savoir manipuler les sommes élevées. Se déplacer avec une forte somme d’argent constitue en lui-même un acte d’insécurité, avait fait savoir Yark Damehane au cours d’une sortie médiatique.

De même, les mouvements suspects, les voisins suspects ainsi que des faits inquiétants relevés dans les quartiers doivent être systématiquement signalés à la police et la gendarmerie sous anonymat. C’est là quelques actes recommandés pour commencer par réduite l’insécurité.

Lire aussi : Retour sur les faits marquants de l’actualité au Togo du 29 juillet au 4 août 2019

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur