Tentatives d’insurrection au Togo : le ministre de la sécurité prend les dispositions idoines

0 412

Des tentatives de déstabilisation du pays ont été perpétrées dans la nuit du 22 au 23 samedi novembre 2019 à Lomé et à Sokodé, par des individus armés de gourdins et de bâtons. Ces personnes non-identifiées qui se réclament de groupes révolutionnaires, s’en sont violemment pris aux forces de sécurité et ont également occasionné des dégâts matériels importants. En sa qualité de ministre de la sécurité, le Général Yark Damehane et son collègue des droits de l’homme, Christian Trimua ont animé une conférence de presse pour situer l’opinion nationale et internationale sur les faits et rassurer notamment le peuple togolais.

Du bilan général présenté par le ministre de la sécurité, il en ressort que cinq gendarmes ont été violentés. Quatre fusils AK47 emportés, une dizaine de véhicules saccagés et d’importants dégâts matériels. A trois mois de la présidentielle 2020, cette tentative d’insurrection prouve à suffisance les desseins cachés de certains individus mal intentionnés se réclamant de groupes révolutionnaires qui sont résolus à semer la terreur au sein de la paisible population togolaise. Selon le ministre Yark, « ces groupes ont projeté des actes de déstabilisation à partir du 23 novembre en bloquant la Nationale n°1, s’attaquer aux édifices de l’Etat, incendier des stations-services et résister aux forces de l’ordre par tous les moyens avec pour intention finale de déboucher sur une insurrection armée. Ils se sont choisis des villes comme Lomé, Kpalimé, Sokodé, Mango, Tchamba et Anié… ».

Mais ils devront réfléchir par deux fois avant de tenter une récidive, car à en croire le ministre de la sécurité, « le gouvernement mettra tout en œuvre pour retrouver ces meneurs et leurs coauteurs qui feront face à la justice… ». Il a également rappelé que le gouvernement est pour la démocratie « mais la violence ne passera pas dans notre pays. Aujourd’hui, ils ont 4 AK47 mais il ne faut pas qu’ils croient qu’ils peuvent provoquer une insurrection armée. Ils n’iront pas loin et feront face à toutes les conséquences » a-t-il ajouté.

Toutefois Yark Damehane a tenu à rassurer la population togolaise que non seulement les individus ont été identifiés mais ils seront traqués pour répondre de leurs actes. D’ailleurs le ministre de la sécurité prévient les fauteurs de trouble, « nous serons prêts à réagir», a-t-il laissé entendre.

Lire aussi : Togo : les enjeux d’une élection présidentielle très attendue

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur