Sommet extraordinaire à Lomé

Faure Gnassingbé prône la paix dans la CEDEAO

93

C’était attendu comme une rencontre de grande envergure pour se pencher sur la situation politique en Guinée Bissau. Et c’est Faure Gnassingbé, le président en exercice de la Conférence des Chefs d’États et de gouvernement de la CEDEAO qui a d’ailleurs bien donné le ton dans la salle Concorde de l’hôtel 2 février de Lomé ce samedi.

Dans son discours d’ouverture de cette assise à laquelle a pris part plus d’une dizaine de chefs d’État, le Président togolais a insisté sur la nécessité de cultiver la paix sur tout le continent et particulièrement dans cet espace communautaire.

“L’histoire de nos sociétés nous enseigne que la culture de la paix n’a que des avantages. Elle seule permet aux hommes de grandir et de prospérer, et aux communautés de s’établir durablement et de rayonner”, a déclaré Faure Essozimna Gnassingbé. Selon lui, “l’ambition est de réussir le pari de la paix au sein de la CEDEAO car le développement est à ce prix”.

Il conclura en faisant savoir : “notre ambition est de garantir à nos populations la sécurité à laquelle elles aspirent, car c’est la condition de leur épanouissement économique et social “.

S’agissant du cas spécifique de la Guinée Bissau, Faure Gnassingbé reste persuadé de la capacité de ses filles et fils ” à choisir la voie de la paix et de la concorde nationale dans l’intérêt de tous”. “J’ai bon espoir que toutes les pistes de dialogue continueront d’être explorées et que bientôt notre communauté pourra se réjouir du retour de la sérénité et de la cohésion en Guinée Bissau”, a lancé le Président togolais.

Mais avant lui, Jean Kassi Brou, le président de la commission de la CEDEAO a balisé le terrain en clamant : ” la CEDEAO a fait de la prévention et du règlement des conflits une de ses priorités pour assurer la paix, la sécurité et le développement économique et social”.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.