Signature d’accords à la TICAD 7 : Le secteur privé japonais s’intéresse aux énergies renouvelables, à l’agriculture… au Togo

0 367

A Yokohama au Japon pour la septième édition de la Conférence Internationale de Tokyo sur le Développement de l’Afrique (TICAD 7), le Togo est parti en conquérant. Objectif : au-delà de renouveler et renforcer les liens de coopération avec l’archipel, il s’est agi de capter les investissements du secteur privé nippon au profit des axes stratégiques 1 et 2 du Plan National de Développement (PND 2018-2022). Ceux-ci étant dédiés à la mise en place au Togo d’un hub logistique d’excellence et d’un centre d’affaires de premier ordre dans la sous-région, et au développement des pôles de transformation agricole, manufacturiers et d’industries extractives.

Et ce fut le cas lors de ce déplacement de la délégation togolaise conduite par le Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé. En dehors de la phase officielle de cette conférence à laquelle, le Togo participe pour la troisième fois de façon consécutive, plusieurs actions concrètes et des rencontres stratégiques avec des investisseurs japonais ont été au menu de l’agenda de la délégation togolaise.

C’est le cas, dans un premier temps, de la signature d’un accord de financement entre la société Mitsubishi et BBOX, intervenant au Togo dans le domaine de l’énergie solaire. Ces dernières années, le Président de la République Togolaise a engagé une vaste politique d’électrification dans laquelle s’inscrit cet accord.

 

 

Des énergies renouvelables mais aussi la dématérialisation des services de l’Etat, il en était également question à travers la signature d’un protocole d’entente entre Toyota Tsusho Corporation (propriétaire de CFAO Technology & Energy) et le gouvernement togolais. “Il s’agit par exemple d’archivage numérique et de dématérialisation des procédures de l’administration. (…) En ce qui concerne l’énergie solaire, Toyota voudrait voir s’il existerait des possibilités pour faire des projets au Togo”, a indiqué Cina Lawson, la Ministre des Postes, de l’Economie Numérique et des Innovations Technologiques.

 

Autre rendez-vous mais avec le Chef de l’État lui-même lors de ce séjour, c’est l’audience tenue avec Mario Pezzini, Directeur de l’OCDE également présent au Japon. Au cœur des échanges, les possibilités de la transformation de l’agriculture togolaise en lien avec les orientations mises en exergue déjà lors du Forum Togo-UE du mois de juin dernier à Lomé. Ce sera également le cas avec Katsumi Hirano, le n°2 de l’Organisation japonaise du Commerce extérieur (JETRO) reçu par le président togolais. Les deux hommes ont parlé des investissements au Togo dans le cadre de la mise en œuvre du PND.

Tous les sujets qui ont été débattus avec les hommes d’affaires japonnais lors des différentes rencontres à Yokohama seront au cœur de prochaines journées d’échanges en novembre prochain à Lomé.

Notons que ces journées seront organisées en partenariat avec l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA) et dédiées à l’aide publique au développement (APD).

 

Lire aussi : Retour sur les faits marquants de l’actualité au Togo du 26 août au 1er septembre 2019

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur