Session extraordinaire des Chefs d’État et de Gouvernement de la CEDEAO

Les grandes résolutions sur le cas bissau guinéen

58

C’était l’épine dorsale des travaux et des discussions au menu de la session extraordinaire des Chefs d’État et de Gouvernement de la CEDEAO tenu ce samedi à Lomé. Il s’agit du retour à la paix sociale et à la stabilité politique en Guinée Bissau. Et le huis clos s’y est consacré. Avec d’heureuses conclusions et précises recommandations.

En raison de la situation politique délétère et faisant suite aux appels à la médiation en Guinée, la Conférence des Chefs d’État s’est fortement consacrée aux éventuelles solutions de sortie de crise. C’est en cela que le President Mario Vaz, Président de la Guinée Bissau a fait le point des efforts et des démarches exigées dans ce sens.

Et en substance, Mario VAZ, Président de la République de la Guinée Bissau a informé la Conférence qu’après les différentes diligences et les consultations avec les forces politiques et la société civile, des décisions ont été prises.

Entre autres, il s’agit de la nomination d’Aristide GOMES comme Premier Ministre de consensus. Une décision sinon une nomination qu’approuvera un décret présidentiel le17 avril prochain. Mais aussi et surtout la tenue des élections législatives le 18 novembre 2018.

De ces détails, la Conférence a pris note de ce que l’ensemble des acteurs politiques a également décidé de l’ouverture du Parlement le 19 avril 2018 pour statuer notamment sur les points liés à la nomination des membres de la Commission électorale et de la prorogation de la législature. Comme quoi, la rencontre de Lomé reste un pas décisif dans la résolution de la crise Bissau guinéenne et un pas vers une solution pacifique.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.