Riposte à la pandémie de la Covid-19 : Le Togo présente un bilan positif et une riposte efficace

0 367
Des réponses adaptées et des solutions d’urgence mais nettement appropriées et dont l’efficacité démontre à merveille que le Togo est l’un des pays africains à avoir déployé une bien meilleure et conséquente riposte à la crise sanitaire liée à la pandémie de la Covid-19, ont estimé bien de commentateurs. De la limitation observée de la maladie et de l’atténuation de ses effets sur la vie économique et sociale, c’est ce qui en ressort. Dans son message de vœux à la Nation, le jeudi 31 Décembre 2020, le President de la République est revenu sur cette épreuve qui a permis “de rappeler combien nous serions vulnérables si nous ne veillions constamment à préserver et consolider nos acquis”.
Dès l’apparition du premier cas testé positif au Coronavirus le 06 mars 2020, plusieurs mesures jugées par contre radicales ont été aussitôt prises par l’exécutif sous le leadership du Chef de l’Etat avec pour bras scientifique, la Coordination Nationale de Gestion de la Riposte au COVID-19. État d’urgence instauré, couvre-feu décrété. Pas de place à l’hésitation Toutes les frontières aussi bien aériennes et terrestres ont été également fermées. Et un cordon sanitaire est mis en place pour isoler certaines localités dont la courbe graphique de contamination est en hausse. Dans la même lignée, les lieux publics tels que les écoles, les bars, les églises ont été fermés. En plus de l’obligation stricte du port de masque et du respect de la distanciation sociale.

Lire également / Riposte à la pandémie de la Covid-19 : la stratégie payante du Togo pour un retour à la normale

Ces mesures ont eu pour vertu dans un premier temps de couper la chaîne de transmission et de contamination mais aussi de contenir la propagation du virus. Aussi, pour la prise en charge des malades aussitôt mis en quarantaine ou en isolement, un protocole sanitaire à l’hydroxy-chloroquine est appliqué.  Méthode efficace et réussie ! Car, dans les premières semaines, les résultats furent positifs et la fulgurance des cas de contamination a cédé place à une stabilisation contrôlée. Mais, en raison de l’architecture de l’économie togolaise et de l’impact social du choc sans précédent engendré, le Chef de l’Etat a opté pour des dispositifs de résilience au profit des populations les plus exposées.
“Lorsque les temps deviennent aussi durs et incertains, il est important de faire appel à nos valeurs de fraternité et de solidarité pour nous permettre de continuer notre marche en ne laissant personne de côté”, a dit Faure Essozimna Gnassingbé dans son message. C’est ainsi que le programme Novissi, un revenu national de solidarité mis en place a été d’un secours efficace pour les concitoyens susceptibles d’être les plus affectés par les mesures de lutte contre la pandémie. Près de 570 000 Togolais ont été enregistrés entre le 8 avril et le 6 juin 2020, date de la levée des premiers couvre-feux dans le Grand Lomé et dans la préfecture de Tchaoudjo. Une première à cette échelle en Afrique, a estimé bien de commentateurs. 11,3 milliards de francs CFA ont été distribués pendant les trois mois de l’état d’urgence sanitaire.

Lire également : Résilience face à la Covid-19 / Les nouvelles priorités du Gouvernement

Ce montant est financé par le Fonds de solidarité nationale et de relance économique mis en place. “Lors de mon adresse de circonstance le 1er avril dernier, j’ai lancé un appel à une grande discipline collective pour nous permettre de remporter la bataille que la pandémie nous a imposée. Puiser dans le génie togolais nous a permis de démontrer une capacité collective salutaire d’innovation, d’adaptation et de résilience. Cet effort, nous le faisons collectivement, avec l’adhésion de tous et la contribution de nos partenaires”, a rappelé le Chef de l’Etat lors de son adresse.
En somme, en réponse à la crise sanitaire, le Togo peut se vanter d’être parmi les pays en Afrique ayant adopté l’une des stratégies les plus efficaces et les plus payantes. Structurée, pragmatique, la riposte du gouvernement a été payante et a mis le pays à l’abri d’une crise sanitaire telle que prédit tout en permettant un retour à la normale. Du moins en comparaison avec ses voisins de la Cedeao. Pour 379760 tests réalisés, le Bénin est aujourd’hui à 3167 cas confirmés pour 44 décès. Le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire et le Sénégal ont bien plus de cas confirmés. Le Togo affiche les statistiques les plus stables en dépit de l’évidence d’une nouvelle vague en Afrique. Sur 3722 cas confirmés, le pays enregistre 69 décès pour 181177 tests réalisés. En somme, en réponse à la crise sanitaire, le Togo est loin de payer un lourd tribut au coronavirus.

Lire également : Résilience face à la Covid-19 / Les nouvelles priorités du Gouvernement

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur