Réussite du sommet CEDEAO – CEEAC : L’ONU salue l’initiative prise par Faure Gnassingbé

1 463

C’était inédit et alors très attendu. Et il s’est déroulé avec des résultats et des engagements qui comblent les attentes. Le sommet Conjoint CEDEAO – CEEAC qui s’est déroulé à Lomé, la capitale togolaise, reçoit à présent des lauriers de par le monde entier. Cette fois-ci, c’est le Secrétaire général de l’Organisation des nations unies qui, dans une déclaration, qui apprécie l’initiative prise par le présent Faure Gnassingbé et se dit satisfait de la déclaration de Lomé dont le contenu démontre l’engagement des 26 pays de l’Afrique centrale et de l’ouest.

Selon le Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU, « le Secrétaire général salue les régions d’Afrique centrale et de l’Ouest pour le succès du Sommet conjoint de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) sur la paix, la sécurité, la stabilité et la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent qui s’est déroulé, le 30 juillet, à Lomé, au Togo ».
Et à l’Onu d’exprimer toute sa satisfaction. « Le Secrétaire général accueille avec satisfaction l’engagement renouvelé des États membres de la CEEAC et de la CEDEAO à renforcer la coopération sur les défis majeurs de la paix et de la sécurité, et il est particulièrement encouragé par la décision de signer un accord de coopération pénale avant la fin de l’année 2018 et de créer un comité ministériel chargé de suivre la mise en œuvre des décisions du Sommet », indique le communiqué de l’ONU.

En dehors du contenu de la déclaration de Lomé, les Nations unies approuvent le système de rencontres biennales choisies par les Chefs d’Etat des deux sous-régions.
Mieux, la décision des Chefs d’Etat de tenir des consultations en marge du sommet ordinaire de l’Union africaine en janvier prochain est très appréciée.
Toutes choses qui confirment davantage l’opportunité et la pertinence de ce sommet qui, durant la journée du 30 juillet dernier, a drainé vers Lomé 26 délégations présidentielles.
Du fait de cette pertinence, l’ONU s’engage à soutenir fortement la mise en œuvre des décisions pour une atteinte sans faille des objectifs.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur