Retour sur les principaux sujets qui ont marqué l’actualité au Togo du 6 au 12 mai 2019

0 777

La visite d’amitié et de travail du Président Faure Gnassingbé au Gabon, l’adoption des réformes constitutionnelles par l’Assemblée nationale, la confirmation de la date du 30 juin pour la tenue des élections locales, l’inauguration des infrastructures socio-économiques dans la préfecture du Golfe…Tels sont les principaux sujets qui ont fait la Une de l’actualité au plan national au cours de cette semaine qui s’achève.

 

Le traitement du paludisme est gratuit dans les centres de santé au Togo

Togo-gratuité-des-soins-pour-le-paludisme
Togo-gratuité-des-soins-pour-le-paludisme

Le diagnostic du paludisme par le Test de diagnostic rapide (TDR), et le traitement des cas graves par l’Artesunate et l’Artéméther injectable, sont désormais gratuits sur toute l’étendue du territoire national. La décision annoncée le 2 mai dernier par le ministère de la santé est entrée en application à partir du lundi 6 mai 2019 dans toutes les formations sanitaires. Cette mesure, qui s’inscrit dans la stratégie nationale de lutte contre le paludisme horizon 2017-2022, est mise en œuvre avec le concours de partenaires internationaux comme le Fonds Mondial, la Chine, la Banque mondiale ou encore l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Elle va permettre d’une part, de lutter efficacement contre cette maladie qui est l’une des causes premières de mortalité chez les enfants et d’autre part, de soulager les patients qui pour faute de moyen ont du mal à se rendre dans les hôpitaux publics pour se faire soigner convenablement.

A noter que chaque année, ce sont des milliers de personnes qui meurent de l’épidémie du paludisme en Afrique subsaharienne. En vue de protéger la population, les autorités ont adopté en 2016, un plan stratégique national de lutte contre le paludisme.

Cette stratégie qui couvre la période 2017-2022 se matérialise par l’organisation régulière des campagnes de sensibilisation couplée avec la distribution de moustiquaires aux femmes enceintes et aux ménages.

 

Le message de Faure Gnassingbé à la communauté musulmane du Togo à l’entame du mois de jeûne du Ramadan

Le mois de jeûne du Ramadan a débuté lundi. A cette occasion, le Président de la République, Faure Gnassingbé a souhaité un fructueux temps de jeûne à ses compatriotes musulmans du Togo. « A tous nos compatriotes de la communauté musulmane, je souhaite un fructueux temps de jeûne. Que cette pieuse pratique consolide dans les cœurs l’amour, la solidarité, la communion et soit porteuse de grâce pour tous », a écrit Faure Gnassingbé sur son compte Twitter.

Rappelons que le Ramadan est l’un des cinq piliers de l’islam, avec la profession de foi, l’obligation de prier cinq fois par jour, l’aumône et le pèlerinage à la Mecque. Il représente, pour les musulmans, un mois de piété, de charité et de frugalité.

Faure Gnassingbé a rencontré Ali Bongo à Libreville

Leurs Excellences, Faure Gnassingbé du Togo et Ali Bongo du Gabon

Le Président de la République, SEM Faure Gnassingbé a effectué le mardi 7 mai 2019 une visite d’amitié et de travail à Libreville, au Gabon à l’invitation de son homologue gabonais, Ali Bongo. Ce déplacement qui s’inscrit dans le cadre du renforcement de la coopération entre les deux pays a permis aux deux hommes d’évoquer les dossiers d’intérêt commun bilatéraux, continentaux et les grandes questions internationales. Il a notamment été question de l’insécurité grandissante dans certaines régions d’Afrique où sévissent des groupes extrémistes.

Au sortir de cette rencontre qualifiée de fructueuse pour les deux parties, le Président Faure Gnassingbé a déclaré être soulagé et rassuré de voir son homologue en bonne santé.  « Je suis venu dans le cadre d’une invitation que m’a adressé mon frère et ami le Président Bongo. J’ai été soulagé et rassuré de le voir en forme. (…). Nous avons pu discuter des questions bilatérales, régionales et continentales. Je lui ai fait le point de la situation sécuritaire difficile dans la zone de l’Afrique de l’Ouest, puisque nous avons co-présidé le sommet conjoint CEDEAO-CEEAC », a déclaré le Chef de l’Etat à la presse.

Pour faire face à cette situation qui gangrène les efforts de développement, le Président de la République a appelé au renforcement de la coopération inter-régionale. Le Chef de l’Etat a également partagé, avec son homologue gabonais, les ambitions du Togo à travers son Plan national de développement (PND, 2018-2022). Il a réitéré, à cet effet, son engament à renforcer la coopération économique entre les deux pays. A noter que Faure Gnassingbé est le premier dirigeant africain à effectuer une visite officielle au Gabon depuis le retour au pays du Président Ali Bongo après plusieurs mois de convalescence au Maroc.

 

Le Togo a réalisé un taux de croissance moyen de 5,4 % sur les cinq dernières années

Le Ministre de l’économie et des finances, Sani Yaya a présidé mardi, les travaux de la 18ème revue de la mise en œuvre des réformes élaborées par les différents départements ministériels et institutions du Togo. La revue de la performance des réformes réalisées se tient conformément à la stratégie des réformes adoptées par décret N°2010-108/PR le 29/09/2010.

Cette stratégie qui prévoit deux revues chaque année, reste un cadre où se fait le bilan des réformes envisagées. L’objectif poursuivi est d’évaluer les résultats accomplis, de mesurer les défis à venir et d’analyser les réformes proposées par les différents départements pour la période 2019-2021. Le Ministre des finances a dans son allocution laissé entendre que, plus de la moitié des réformes envisagées ont été adoptées. Ce qui « a permis au Togo d’enregistrer un taux de croissance moyen de 5,4% sur les 5 dernières années », a-t-il ajouté.  

Notons que la rencontre a réuni plusieurs officiels, cadres de l’administration et des ministères concernés, du Fonds Monétaire International au Togo (FMI), et notamment la représentante résidente du Groupe de la Banque Mondiale, Hawa Cissé Wagué. Cette dernière n’a pas manqué de souligner « les efforts considérables » réalisés par le pays. Par exemple, au niveau « des secteurs de l’énergie et des TIC, pour améliorer la qualité des offres de services. », et de l’amélioration du climat des affaires au Togo. Tout en saluant ces différents progrès, Hawa Cissé Wagué s’est engagée à appuyer davantage le Togo dans l’opérationnalisation des réformes en cours.

 

L’UNFPA célèbre son 50ème anniversaire et ses 47 ans de présence au Togo

La représentation togolaise du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) a procédé mardi au lancement des activités marquant la célébration de ses 50 ans d’existence et les vingt-cinq (25) ans du Plan d’Action de la Conférence Internationale sur la Population et le Développement (CIPD). C’était lors d’une cérémonie solennelle organisée à Lomé par le bureau de l’UNFPA au Togo en présence du Ministre de la Planification du Développement et de la Coopération, Ayawavi Demba Tignokpa, du Représentant-résident du Système des Nations Unies au Togo, Damien Mama et de plusieurs personnalités et acteurs de la santé. Créé en 1969, l’UNFPA ouvre ses Bureaux pays au Togo 1972.

Après 47 ans d’existence dans le pays, il est question dans le cadre de cette célébration, pour l’Agence onusienne et le gouvernement de faire l’état des lieux de leur coopération au profit du bien-être de la population. Selon le Représentant-résident de l’UNFPA au Togo, Saturnin EPIE, à l’instar de six (6) programmes entièrement exécutés et un septième en cours d’exécution pour 2019-2023, des avancées notables en matière de population et de développement, de santé sexuelle et de reproduction, de planification familiale, d’équité et d’égalité Genre, sont à mettre à l’actif de cette coopération. Le Ministre de la Planification du Développement et de la Coopération, Ayawavi Demba Tignokpa n’a pas manqué de saluer l’engagement de l’UNFPA aux côtés du gouvernement dans l’amélioration de la santé des populations.

Les deux parties ont réaffirmé leur engagement à poursuivre les actions en vue d’atteindre l’ultime objectif de l’UNFPA qu’est de parvenir à « zéro besoin non satisfait en planification familiale, zéro décès maternel évitable et zéro violence et pratiques néfastes à l’égard des femmes et des filles ». La cérémonie de lancement a également été marqué par la remise officielle de matériels de travail aux associations engagées dans la santé de la mère et de l’enfant au Togo. Il s’agit d’un don de l’UNFPA Togo à ses associations partenaires. Dons composés d’ordinateurs, de motos, d’échographes, de caisses ASC, de sacs, de gilets, et des ventouses.

 

L’Assemblée nationale adopte les réformes en limitant à deux le nombre de mandat présidentiel

Les députés de la 6ème législature ont voté le mercredi 8 mai 2019 à l’unanimité, le projet de loi du gouvernement portant révision de la Constitution. La nouvelle loi fondamentale consacre désormais la limitation du mandat du président de la République à cinq ans renouvelable une fois et le scrutin uninominal majoritaire à deux (2) tours pour lélection présidentielle.

D’autre part, les mandats des députés et des membres de la Cour Constitutionnelle ont été limités. Les Représentants du peuple sont désormais élus pour un mandat de six (06) ans renouvelable deux fois. Les membres de la Cour Constitutionnelle, au nombre de neuf, quant à eux, sont désignés par le président de la République, l’Assemblée nationale, le sénat, les avocats et les universitaires, pour également un mandat de six (6) ans renouvelable une fois.

Fait important de cette nouvelle mouture, une disposition indique clairement que « les mandats déjà réalisés et ceux qui sont en cours à la date d’entrée en vigueur de la présente loi constitutionnelle ne sont pas pris en compte dans le décompte du nombre de mandat pour l’application des dispositions des articles 52 et 59 relatives à la limitation du nombre des mandats ». Autrement dit, les modifications adoptées ne sont pas rétroactives. Notons que ce sont au total 29 articles qui ont été retouchés par les députés.

 

Le corps électoral est convoqué le 30 juin pour les élections locales

Les Togolais iront aux urnes le 30 juin prochain pour choisir leurs conseillers municipaux. Cette date qui avait été proposée par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a été entérinée mercredi par le gouvernement en Conseil des ministres. Ainsi, selon le décret pris en Conseil des ministres, le corps électoral est convoqué le 30 juin 2019 pour les élections locales.

La révision des listes électorales se tiendra du 16 au 18 mai prochain, en phase unique sur tout le territoire national. La campagne électorale sera ouverte le vendredi 14 juin à 00h00 et s’achèvera le vendredi 28 juin à 23h59. Par ailleurs, le montant de la caution est fixé à 20 000 FCFA pour les candidatures masculines et réduit de moitié, 10 000 FCFA, pour les candidatures féminines. Rappelons que ces consultations, les premières depuis 32 ans, devront permettre d’élire 1527 conseillers municipaux.

 

L’UE salue l’adoption des réformes par l’Assemblée nationale

La Délégation de l’Union Européenne (UE) au Togo a salué jeudi 9 mai 2019, l’adoption des réformes constitutionnelles par l’Assemblée nationale. Pour la représentation de l’UE au Togo, ces réformes adoptées par consensus constituent des avancées majeures pour le pays.

« Nous saluons l’adoption de ces réformes par l’Assemblée nationale. Certes, on n’a pas encore étudié tous les détails, mais le fait que ce soit adopté et par consensus, c’est un grand pas pour le pays », a laissé entendre Bruno Hanses, Chargé d’affaires par intérim de la Délégation de l’UE à Lomé à l’occasion de la célébration de la journée de l’Europe.

L’Union Européenne, par la voix de Bruno Hanses s’est par ailleurs félicité des élections locales qui auront lieu le 30 juin prochain au Togo. « Ces élections sont souhaitées et attendues par l’Union européenne depuis de nombreuses années. On va avoir donc le fruit d’un travail collectif ente le Togo et l’UE », a-t-il indiqué.

 

La Ministre du développement à la base a inauguré des ouvrages socio-économiques dans la préfecture du Golfe

Le Ministère du Développement à la base, de l’Artisanat et de la Jeunesse a remis officiellement le vendredi 10 mai 2019, à Lomé des ouvrages socio-collectifs de base dans la préfecture du Golfe. Cette remise d’ouvrage s’inscrit dans le cadre du Programme d’Urgence de Développement Communautaire (PUDC). Un programme qui vise à améliorer de façon significative les conditions de vie des populations vivant dans les zones peu ou mal desservies.

D’un coût global de 300.000.000 FCFA, ces ouvrages marchands et non marchands, sont constitués de marchés équipés de hangars, de magasins de stockages d’au moins 25 tonnes de capacité chacun et de forages photovoltaïques. Les ouvrages sont construits dans les quartiers d’Attiégou, Akodésséwa Kponou, Baguida, Kpota Colas, Tokoin Tamé, Adidogomé, Aflao Gakli, Lankouvi et Totsigan. Ils ont été réalisés par l’Agence Nationale d’Appui au Développement à la Base (ANADEB) avec l’appui technique et financier du PNUD.

La Directrice Générale de l’ANADEB, Mazalo Katanga, a émis le vœu de voir les communautés s’approprier les ouvrages, et espérer, grâce à leur bonne organisation, et la qualité du leadership des autorités administratives, politiques, et traditionnelles, qu’elles en feront bon usage. Le Ministre du Développement à la base, de l’Artisanat et de la Jeunesse, Sidemeho TOMEGAH-DOGBE, qui a présidé cette cérémonie officielle de remise a exprimé sa joie de voir certaines doléances des commerçantes trouver solution. Elle a aussi souligné les efforts sans cesse consentis par le gouvernement pour résoudre les différents problèmes rencontrés dans les différentes villes. La cérémonie s’est déroulée en présence du Représentant résident du PNUD au Togo, Aliou DIA.

 

La CENI installe les CELI en prélude aux locales

Les membres des Commissions électorales locales indépendantes (CELI) de l’Avé, d’Agoe et du Golfe ont été installés le samedi 11 mai 2019 au siège de la CENI à Lomé. Les dix présidents des CELI dont sept du Golfe, deux d’Agoe et un de l’Avé, accompagnés de leurs vice-présidents et rapporteurs ont pris fonction à la suite de la cérémonie d’installation. Les membres des CELI ont dans la foulée suivie une formation qui a pris fin le dimanche 12 mai. Ce maillon important des processus électoraux a un rôle déterminent à jouer dans le déroulement et la réussite des élections municipales a déclaré Ayassor Tcambakou président de la CENI.

Le championnat national de D1 a pris fin avec le sacre de l’ASCK de Kara

Le championnat national de football de première division s’est achevée le dimanche 12 mai 2019 avec les matchs de la 26ème journée. Au sortir de cette compétition qui a duré pratiquement 9 mois, c’est l’Association sportive des conducteurs de la Kozah (ASCK) qui a été sacrée championne du Togo. Le président de la FIFA, Gianni Infantino a dans un courrier félicité l’équipe de l’ASCK pour son tout premier titre de champion du Togo deux ans seulement après son arrivée en première division.

L’équipe entrainée par l’ancien international Togolais, Kassim Gouhazou succède au palmarès à l’As Togo port et disputera le tour préliminaire de la ligue africaine des champions qui va démarrer au mois d’août prochain. Maranatha de Fiokpo, classé deuxième à l’issue de la saison disputera quant à lui le tour préliminaire de la coupe CAF. A noter que les clubs, Gbinkinti de Bassar et Foadan de Dapaong sont eux relégués en deuxième division. Ils seront remplacés dans l’élite par Ifodjè d’Atakpamé et Unisport de Sokodé qui ont accédé à la première division après avoir été champions en deuxième division.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur