Retour sur les principaux faits marquants de l’actualité au Togo du 12 au 18 août 2019

0 207

Le lancement des activités de la 10ème édition des Vacances utiles citoyennes, la visite de travail de trois jours du Gouverneur de l’Etat du Mississipi, Phil Bryant au Togo, la tenue des élections locales partielles dans les 5 communes restantes…Tels sont, quelques-uns des sujets qui ont fait la Une de l’actualité au plan national au cours de cette semaine qui s’achève.

 

Victoire Tomégah-Dogbè a lancé la 10ème édition des VUC dans le cadre des JIJ 2019

Mme Victoire Tomégah-Dogbè

La 10ème édition du programme Vacances Utiles et Citoyennes (VUC) a été lancée le lundi 12 août 2019 à Lomé par le ministre en charge du développement à la base, Victoire Tomégah-Dogbè. L’événement s’inscrit dans le cadre de la célébration de la Journée Internationale de la Jeunesse (JIJ) placée cette année sous le thème « Transformer l’éducation ».

Les Vacances utiles citoyennes marquent le démarrage des activités estivales que sont le Tour de l’excellence, les centres aérés de vacances, le concours de projet d’associations de jeunes et les stages d’excellence…Environ 300 parmi les meilleurs lauréats au BEPC 2019, issus des 5 régions bénéficient de cette initiative du gouvernement togolais. Le ministre Victoire Tomégah-Dogbè dont le département chapeaute les activités des VUC, estime que le thème retenu doit interpeller et inciter à réfléchir sur comment faire pour offrir une éducation de qualité à la jeunesse.

 

La CCIT et Togo Invest signent un accord de partenariat pour la réalisation du projet « LOME CROISIERE »

La Chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCIT) et Togo Invest Corporation S.A ont officialisé le mardi 13 août 2019 à Lomé, un accord de partenariat pour la concrétisation du projet « LOME CROISIÈRE » initié par la CCIT. Selon le président de la CCIT, Germain MEBA, « LOME CROISIERE » est un projet de grande envergure intégrant l’aménagement, par le dragage des lagunes, d’un espace joignant la baie de Lomé au Lac Togo, ce qui permettra aux bateaux de plaisance de naviguer sur les cours d’eau actuellement non exploités.

L’initiative comprend également la mise en place de diverses infrastructures de développement. Il s’agit notamment d’un parc technologique et d’un centre de formation universitaire. Entrent également dans ce projet, qui devrait transformer la capitale togolaise et créer naturellement des emplois, la construction d’un port sec et la création d’une zone industrielle. « LOME CROISIERE » prévoit enfin la construction d’une nouvelle ville proposant des hôtels, des quartiers résidentiels et des activités touristiques. Grâce à ce projet, les étendues et cours d’eau de la capitale togolaise devraient bientôt offrir un tout autre visage et un attrait touristique plus fort pour le pays.

Togo Invest Corporation S.A se chargera de l’étude de faisabilité et de l’exécution du projet comme le prévoit l’accord qu’il a signé avec la CCIT. Sa concrétisation devrait illustrer, de façon significative, l’engagement du secteur privé togolais aux côtés du gouvernement, pour la mise en œuvre du Plan national de développement (PND 2018-2022). Notons que Togo Invest Corporation S.A est une holding d’Etat qui a pour mission de conduire le développement et la mise en œuvre d’investissements stratégiques par et pour l’Etat, afin de créer de la valeur ajoutée pour l’économie togolaise et ses populations.

 

Le Gouverneur du Mississipi Phil Bryant satisfait des progrès réalisés par le Togo sur le  plan économique

Le chef de l’Etat Faure Gnassingbé et le gouverneur du Mississipi Phil bryant

Le Gouverneur de l’Etat du Mississippi (Etats-Unis), Phil Bryant a achevé le mercredi 14 août 2019 une visite officielle de trois jours au Togo. Ce déplacement au Togo s’inscrit dans le cadre d’une tournée africaine et de promotion du programme « Prosper Africa ». Un programme qui selon le Gouverneur va drainer les investissements américains vers l’Afrique. Le Togo sera la porte d’entrée dans la sous-région de cette initiative qui sera lancée en 2025, a-t-il fait savoir, à l’issue de l’audience que le Chef de l’Etat lui a accordé mardi. Outre les différents entretiens avec l’exécutif togolais, Phil Bryant a au cours de son séjour visité les installations de l’Institut de formation en alternance pour le développement (IFAD) en Aquaculture d’Elavagnon dans l’Est-Mono.

Sur place, le responsable américain a suivi une présentation des différents compartiments de l’IFAD notamment des bâtiments de cours à l’internat, les étangs, l’écloserie, les équipements de pré grossissement et de grossissement, les appareils de transformation, le restaurant, la salle informatique et les salles de classe numérisées. A la fin, il a salué les technologies très avancées et les équipements installés sur place pour assurer une bonne formation aux apprenants. « J’ai vu un centre de formation remarquable et très formidable. Nous savons tous que l’agriculture et l’aquaculture sont très importants pour le développement d’un pays. C’est un centre qui a une technologie haut de gamme et vous devez en être fiers », a-t-il déclaré. Il a été par la suite conduit au port de Lomé, poumon économique du Togo, et au poste de contrôle juxtaposé de Noépé-Akanu à la frontière Togo-Ghana.

Phil Bryant a également fait un tour à la Foire « Made in Togo » où il a pu apprécier le savoir-faire des togolais dans divers domaines. Avant de quitter Lomé, le Gouverneur a confié être satisfait des progrès réalisés par le Togo sur le plan économique. Il se dit confiant pour l’avenir du pays au regard des infrastructures réalisées pour soutenir la croissance. Il a salué la vision du Chef de l’Etat qui veut faire du Togo un pays émergent, ceci à travers le Plan national de développement lancé en mars dernier.

 

Le Togo renforce son dispositif de marquages d’armes à feu par un don en matériel du Japon

Yark Damehane, Ministre de la sécurité et de la protection civile

Le Ministre de la sécurité et de la protection sociale, Yark Damehane, a réceptionné mercredi à Lomé, un important don de matériels de marquage d’armes à feu. Ce don du gouvernement japonais au ministère de la sécurité est composé de 2 unités de commandes, des compresseurs et des appareils de marquages. Le coût total de l’équipement est estimé à 630 mille dollars environ 373 millions de FCFA. Le don s’inscrit dans le cadre du lancement du projet « d’assistance à la sécurité physique et gestion de stocks, marquage et destruction des armes obsolètes et leurs munitions au Togo ».

Initié par le Centre Régional des Nations Unies pour la Paix et le Désarmement en Afrique (UNREC), ce projet permettra d’accumuler les expériences dans la lutte contre la prolifération et la circulation illicites des armes légères et de petit calibre au Togo. Le projet à terme vise à doter le Togo d’une logistique capable de mieux gérer les stocks d’armes et munitions, de procéder au marquage d’armes détenues par l’Etat et les personnes privées en vue de permettre au pays d’avoir une maitrise des flux d’armes et munitions en circulation sur le territoire.

 

Plus de 100 milles électeurs ont voté dans les 5 communes restantes pour élire leurs conseillers municipaux

Les élections locales partielles ont eu lieu le jeudi 15 août 2019 dans les cinq (5) communes restantes à savoir : Avé 2, Bassar 4, Oti-Sud 1, Wawa 1 et Zio 4. Les élections avaient été annulées par la CENI dans 3 communes (Avé 2, Bassar 4 et Oti-Sud 1) pour des raisons techniques. Dans les deux (2) autres communes (Wawa 1 et Zio 4), elles ont été reportées par la Cour suprême pour irrégularités graves. Jeudi donc, les 112 233 électeurs issus des 5 communes ont pu voter dans le calme et sous la protection de la Force sécurité élection (FOSE 2019), pour choisir au total 63 conseillers municipaux. Ceux-ci viendront s’ajouter à la liste des 1464 déjà confirmés par la Cour suprême le 15 juillet dernier.

Les résultats provisoires de ces partielles devraient être communiqués par la CENI dans six jours au maximum comme le stipule le code électoral. Rappelons que les résultats globaux du scrutin du 30 juin, placent le parti au pouvoir en tête avec 878 conseillers municipaux, soit 64% des sièges. Il est suivi de l’ANC de Jean Pierre-Fabre avec 132 sièges. La C14 est 3ème avec 129 sièges. L’UFC s’en était sortie avec 42 élus. Le Nouvel Engagement Togolais (NET) en a obtenu 31. Le MPDD est crédité de 25 sièges. Le reste des sièges est partagé entre des listes indépendantes.

 

Le gouvernement octroie des subventions aux éleveurs

Le gouvernement va subventionner à hauteur d’un milliard et demi de FCFA, 300 éleveurs nationaux. Cet appui s’inscrit dans le cadre de la phase additionnelle de la composante 2 du Projet d’appui au secteur agricole (PASA), consacrée à la relance du sous-secteur de l’élevage. Pendant la phase initiale du projet, 251 millions de FCFA ont été alloués pour soutenir les activités de 170 éleveurs. Pour cette phase additionnelle, chaque bénéficiaire pourrait recevoir jusqu’à 3,5 millions de FCFA de la part de l’Etat. Cet argent permettra aux acteurs de ce sous-secteur de faire la promotion des élevages commerciaux.

Selon le ministère de l’agriculture, le PASA, dans sa phase additionnelle, vise à « faire migrer les meilleurs éleveurs opérant à l’échelle familiale à un statut d’éleveurs semi- modernes ». Le but ultime est de faire de ces éleveurs, « de véritables entrepreneurs en élevage, capables d’alimenter les marchés en produits d’élevage (volailles locales et petits ruminants sur pied) ». Le processus d’allocation de la subvention est déjà lancé, d’après des sources renseignées auprès du ministère de l’agriculture. 260 nouveaux bénéficiaires ont été régulièrement accompagnés dans l’élaboration des accords de subvention, après avoir mobilisé leur apport personnel. En ce sens, 251 d’entre eux ont déjà touché leur 1ère tranche et ont effectivement démarré leurs activités fin juillet.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur