Retour sur les faits marquants de l’actualité au Togo du 8 au 14 juillet 2019

0 638

L’inauguration du centre d’appel Majorel à Lomé par le Chef de l’Etat, la conférence de presse du Ministre Yark sur la situation sécuritaire au Togo au premier semestre de l’année, la participation du Premier ministre Sélom Klassou au 1er sommet Pact for Impact à Paris ou encore le lancement de la 1ère édition du MIATO…Tels sont là, les principaux sujets qui ont fait la Une de l’actualité au plan national au cours de cette semaine qui s’achève.

 

Le centre d’appels Majorel inauguré à Lomé

Le chef de l’Etat, SEM Faure Essozimna Gnassingbé a procédé le lundi 8 juillet 2019 à Lomé, à l’inauguration du nouveau Centre d’appels dénommé Majorel. L’implantation de ce Centre à Lomé répond à l’Axe 1 du Plan national de développement (PND, 2018-2022) qui vise à faire du Togo un centre d’affaire de premier ordre dans la sous-région. Le Centre Majorel va renforcer l’attractivité de la destination du pays pour les investisseurs et opérateurs économiques en offrant des services de gestion de la relation client à un géant américain du commerce électronique. L’entreprise va également générer des emplois directs et indirects décents à la jeunesse togolaise avec des infrastructures de haut niveau qui répondent pleinement aux exigences des clients. Les activités menées dans le nouveau centre seront entre autres la télévente, l’assistance commerciale et technique, la gestion des campagnes de marketing ou encore du back-office. Avec plus de 48.000 collaborateurs dans 28 pays, Majorel est un joint-venture entre les groupes allemand Bertelsmann et marocain SAHAM. Au nombre de ses prestigieux clients, on compte des sociétés telles que EDF, Engie et Renault.

 

Le gouvernement met en garde les importateurs de Tilapia

Dans un communiqué rendu public lundi, le Ministre de l’Agriculture, de la promotion animale et halieutique, Noël Bataka a mis en garde les importateurs de tilapia en provenance de pays étrangers. Depuis le mois d’avril 2018, l’importation, la vente et la consommation des tilapias produits dans d’autres pays que le Togo, est strictement interdite. Cette décision visait à protéger le bassin piscicole togolais, à la suite d’une alerte donnée par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), faisant état de l’apparition d’un virus mortel du tilapia. « En dépit de cette mesure, des activités commerciales se poursuivent illicitement, annihilant les efforts du gouvernement en matière de promotion de la consommation locale », dénonce le ministre dans le communiqué. Des « instructions fermes », indique-t-il, ont été données aux services techniques pour redoubler de vigilance et sévir conformément aux dispositions légales. Les opérateurs économiques concernés sont invités à faire preuve de civisme et de responsabilité pour ne pas tomber sous le coup de la loi, a conclu la note du ministre.

 

 Le Ministre Yark fait le point sur la situation sécuritaire au Togo

Le Ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Yark Damehane, a présenté le mardi 9 juillet 2019 lors d’une conférence de presse à son cabinet à Lomé, le bilan de la situation sécuritaire du Togo pour le compte du premier semestre 2019. Selon le ministre, ses services ont enregistré durant les six premiers mois qui viennent de s’achever, 40 cas de braquages ayant occasionné 4 morts, 18 blessés et une somme totale de 142 millions FCFA emportée. Le bilan fait également état de 32 vols à main armée dont 4 déjoués, mais qui ont causé tout de même 6 blessés et 4 millions FCFA dérobés. Ces chiffres sont en augmentation par rapport à l’année précédente à la même période. Le rapport déplore par ailleurs une soixantaine de cas d’assassinat, 8 cambriolages et 6 conflits communautaires. Concernant l’usage de stupéfiants et de substances ou de substances psychotropes, il a été saisi de janvier à juin, 3636 kg de cannabis. L’opération « Entonnoir » initiée afin de lutter contre le trafic et la commercialisation de l’essence frelatée, a permis de saisir 382 361 litres de carburant de contrebande. 164 voitures et 41 motos ont été par ailleurs confisquées dans le cadre de cette opération. Le ministre, tout en déplorant ces statistiques, a renouvelé les condoléances du gouvernement aux victimes et a invité les populations à plus de vigilance et à une franche collaboration avec les forces de sécurité, afin de venir à bout de ces différentes formes de violences qui mettent à mal le pays.

 

Retrouvez ici le N°16 du magazine hebdomadaire “Une semaine au Togo”

Sergio Pimenta se félicite de l’amélioration du climat des affaires au Togo

Le vice-président de la Société financière internationale (SFI) pour le Moyen-Orient et l’Afrique, Sergio Pimenta a achevé le mercredi 10 juillet 2019, une visite de 3 jours au Togo.  Avant de s’envoler, il a fait le point aux journalistes sur les activités menées au cours de son séjour en terre togolaise et livré également une synthèse des échanges qu’il a eu avec les autorités gouvernementales. Selon le responsable, l’un des premiers constats a été la nette amélioration du climat des affaires au Togo avec toutes les réformes opérées par le gouvernement : « il existe de véritables opportunités de développement dans ce pays », a-t-il déclaré. Sergio Pimenta a également confirmé la nouvelle approche de son institution, qui a décidé de travailler désormais avec des entreprises de taille moyenne voire plus petite, afin d’accompagner le secteur privé togolais. Un accord d’assistance technique a été d’ailleurs signé en ce sens, avec une entreprise togolaise de taille moyenne spécialisée dans le recyclage des déchets, Africa Global Recycling. Il a pour finir rassuré du soutien de son institution aux différents projets qui sont en cours dans le pays. Sergio Pimenta était arrivé à Lomé lundi. Il a rencontré successivement le Premier Ministre, Sélom Klassou et le Chef de l’Etat, SEM Faure Gnassingbé. Le renforcement de la coopération entre la SFI et le Togo a été au menu des différents entretiens. Et cette coopération est au beau fixe puisque la SFI s’est engagée à financer dans le cadre de son programme Scaling Solar, la construction des centrales solaires d’une capacité de 90 MW dans plusieurs localités du pays.

 

Lancement de la 1ère édition du Marché international de l’artisanat du Togo

La Ministre du Développement à la Base, de l’Artisanat et de la Jeunesse, Victoire Tomegah-Dogbé a procédé le jeudi 11 juillet 2019 au lancement officiel de la première édition du Marché International de l’Artisanat au Togo (MIATO). L’objectif de ce marché est de promouvoir le génie créateur des artisans togolais à travers l’exposition des produits, la présentation des services artisanaux et la création d’un cadre d’échanges de savoir-faire. L’évènement qui se tiendra sur l’esplanade du Palais des congrès de Lomé du 25 octobre au 3 novembre 2019 sera meublé d’activités culturelles, d’un concours, de visites d’entreprises et d’un plateau télé. Pour la ministre Victoire Tomégah-Dogbé, l’organisation d’une telle manifestation répond à l’un des engagements du gouvernement qui est celui de donner une place de choix au secteur de l’artisanat dans la création de richesses et d’emplois. Les participants attendus à ce rendez-vous sont les artisans, les entreprises artisanales et les sociétés commerciales spécialisées dans la vente des produits artisanaux du Togo et des pays de la sous-région.

 

Le Premier ministre Sélom Klassou a pris part aux travaux du 1er sommet « Pact for Impact » à Paris

Les travaux du premier sommet « Pact For Impact » sur l’économie sociale et inclusive ont pris fin jeudi à Paris en France après deux jours d’intenses activités. Ce premier sommet « Pact for impact » a pour ambition de créer une alliance mondiale au service de la reconnaissance et du développement de l’économie sociale et solidaire (ESS), de l’économie inclusive, de ses entreprises et de tous les acteurs de l’innovation sociale. Le Togo engagé dans l’inclusion financière à travers l’axe3 du Plan national de développement (PND 2018-2022) qui prévoit le renforcement des mécanismes d’inclusions sociaux, s’est fait représenter à ce grand rendez-vous par son Premier Ministre Komi Klassou. Dans son intervention au cours de la rencontre, le Chef du gouvernement togolais a salué la création de cette nouvelle alliance et a partagé avec les participants, la riche expérience du Togo dans le domaine des projets sociaux mis en place pour soutenir les couches les plus vulnérables. Une expérience saluée par l’ensemble des participants. Le premier sommet « Pact for impact » de Paris a été organisé par le gouvernement français et ses partenaires et a regroupé une cinquantaine de pays dont le Togo. À l’issue des travaux, un manifeste a été signé par l’ensemble des participants donnant ainsi, le coup d’envoi pour l’atteinte des ODD en 2030.

 

Le Togo recense ses instruments de musique traditionnels

Le Ministre de la culture, du tourisme et des loisirs, Kossivi Egbetonyo a lancé jeudi à Lomé le projet d’inventaire, de sauvegarde et de valorisation des savoir-faire, de la facture et de la pratique des instruments de musique traditionnels du Togo. Ce projet, initié avec le concours de l’Unesco, est né du constat de la disparition progressive des danses et instruments traditionnels nationaux. En cause, plusieurs facteurs comme la rupture de la chaine de transmission du savoir-faire ancestral qui régit la conception et la fabrication des pratiques instrumentales, la suprématie de la musique moderne y compris dans les cérémonies de réjouissances villageoises et traditionnelles ou encore l’emprise des religions importées qui poussent les convertis à se détacher des pratiques ancestrales jugées « sataniques ». Le projet va donc consister en une série de sensibilisation à l’endroit des parties prenantes dans toutes les préfectures du Togo. S’en suivra une enquête nationale qui portera sur « la collecte, la description, les méthodes de fabrication des instruments, la symbolique des formes, les occasions durant lesquelles ils sont utilisés, les rituels, les chants et les danses qui y sont associés ». Les instruments traditionnels de musique traditionnels répertoriés seront par la suite exposés dans les écoles et dans les musées régionaux.

 

La HAPLUCIA a célébré la journée africaine de lutte contre la corruption

La journée africaine de lutte contre la corruption, instaurée en 2003 à Maputo, Mozambique, a été célébrée jeudi un peu partout sur le continent sous le thème « vers l’élaboration d’une position africaine commune sur le recouvrement des avoirs ». Au Togo, pour marquer cet événement, la Haute autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HAPLUCIA), a organisé une conférence débat à Lomé, autour de ce thème, à l’endroit des différents départements ministériels et des organisations de la société civile impliquées dans la lutte contre la corruption au Togo. La rencontre visait à informer et sensibiliser ces acteurs sur les conséquences de la corruption sur l’économie et leur rôle la lutte contre ce phénomène pour le développement du Togo en particulier et de l’Afrique en général. Plusieurs thématiques ont été débattues, notamment l’impact de la corruption sur l’économie nationale, la problématique des flux financiers illicites et du recouvrement des avoirs, les flux financiers illicites et les avoirs volés, l’OTR comme disposition et instrument de contrôle interne et de lutte pour la bonne gouvernance économique et financière…

 

L’UEMOA salue l’enracinement de la démocratie au Togo

La Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union économique et monétaire ouest africain (UEMOA) s’est réunie, le vendredi 12 juillet 2019 à Abidjan en Côte d’Ivoire, en sa 21è session ordinaire en présence du président Faure Gnassingbé. Au cours des travaux, la Conférence a examiné le Rapport sur l’état de l’Union en 2018, le Rapport général de la revue annuelle des réformes, politiques, programmes et projets communautaires et l’état de mise en œuvre des grands chantiers de l’Union. Dans son discours d’ouverture, le Président en exercice de l’UEMOA, le chef de l’Etat ivoirien SEM Alassane Ouattara a relevé les événements majeurs qui ont marqué la vie de l’Union au cours de ces dernières années. En ce qui concerne le Togo, le Président ivoirien et ses pairs ont salué le bon déroulement des dernières élections législatives et locales, des scrutins qui consacrent l’enracinement de la démocratie dans le pays. La rencontre a été sanctionnée par un communiqué final qui a fait ressortir les grandes décisions et recommandations du sommet relatif aux performances économiques et à la situation sécuritaire dans les pays membres.

 

Début des luttes Evala en pays Kabyè

Les luttes Evala, édition 2019 ont démarré le samedi 13 juillet 2019 dans la préfecture de la Kozah (450 km au nord de Lomé).  C’est le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé qui a donné le coup d’envoi des préliminaires sur le terrain de l’Ecole primaire publique (EPP) de Kagnalada. C’était dans une ambiance entretenue par des encadreurs (aînés), des supporters et parents au son des castagnettes, de flûtes, sifflets et de cors. Durant une semaine, les lutteurs vont prouver leur bravoure, courage, endurance et force physique. L’événement sera agrémenté d’activités sociales, culturelles économiques et éducatives. Evala est un rite initiatique qui consacre non seulement le passage de l’adolescence à l’âge adulte, mais aussi l’affirmation de l’identité culturelle kabyè.

Lire aussi / Togo : Le stade de Kégué brille de ses nouvelles couleurs

 

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur