Retour sur les faits marquants de l’actualité au Togo du 29 juillet au 4 août 2019

0 796

L’ouverture de la foire Made in Togo, le début de la campagne électorale pour les élections partielles du 15 août, le recrutement de plus de 1000 agents pour renforcer le personnel de la santé, les décisions de la réunion du Conseil des ministres, la célébration des 25 ans de l’UEMOA au Togo…Tels sont, les principaux sujets qui ont fait la Une de l’actualité au plan national au cours de cette semaine qui s’achève.

 

Ouverture de la 3ème édition de la foire « Made in Togo » sur le site du CETEF à Lomé

La 3ème édition de la foire « Made in Togo » a officiellement ouvert ses portes le lundi 29 juillet 2019 au Centre togolais des expositions et foire de Lomé (CETEF-Lomé). La cérémonie solennelle de lancement de cette manifestation a été présidée par le Ministre du Commerce, de l’industrie, du développement du secteur privé et de la promotion de la consommation locale, Kodzo Adedze. C’était en présence de l’Ambassadeur des États-Unis d’Amérique au Togo, Eric William Stromayer.

Ce rendez-vous commercial regroupe depuis 2016 les opérateurs économiques de tous les secteurs d’activités économiques du Togo pour l’exposition des produits réellement fabriqués au pays. Placée sous le thème : « Promotion de la consommation locale », la Foire Made in Togo vise selon les organisateurs à assurer une meilleure visibilité des produits locaux, tout en encourageant leur consommation et leur exportation.

Pour le Ministre en charge du Commerce, la foire « Made in Togo » vient appuyer la réalisation de l’axe deux (02) du Plan national de développement (PND), qui met un accent particulier sur le développement des pôles de transformation agricole, manufacturiers et d’industries extractives. L’évènement est parrainé cette année par l’Ambassade des Etats-Unis au Togo qui accompagne 58 exposants à cette foire à travers son programme, Self Help. Un programme destiné à soutenir les jeunes entrepreneurs togolais. Outres les expositions et ventes, cette 3ème édition de la foire Made in Togo est aussi marquée par des conférences axées sur la traçabilité, la qualité, et l’emballage des produits. La manifestation se tient jusqu’au 12 août prochain.

 

Plus de 1000 agents renforcent les effectifs du personnel de la santé

Les résultats du concours de recrutement des agents pour le secteur de la santé, ont été rendus publics lundi par le Ministère de la santé et de la protection sociale. L’annonce de ces résultats est la concrétisation d’une promesse faite par le Premier Ministre, Komi Sélom Klassou la semaine dernière dans le cadre d’une réunion avec le groupe de travail sur le secteur de la santé ainsi que les syndicats de la santé. Au total, un peu plus de 1000 nouveaux agents dont 78 médecins ont été déclarés admis au concours. On compte également parmi les personnels recrutés, des paramédicaux (sages-femmes, infirmiers, auxiliaires en pharmacie, orthophonistes, kinés…) et des personnels administratifs.

Ces nouveaux recrus iront renforcer les effectifs du personnel de la santé dans les hôpitaux publics du pays ce qui permettra d’améliorer la prise en charge des patients.  Le renforcement de l’effectif du personnel soignant devrait se poursuivre avec l’organisation d’un nouveau concours, a assuré le Premier ministre au cours de la rencontre du 23 juillet dernier. Au-delà des ressources humaines, le gouvernement entend également installer d’ici la fin de cette année dans les hôpitaux publics situés à Lomé et en régions 5 régions, des équipements modernes comme des scanners et des radios. L’ambition à terme de l’exécutif est de doter le Togo d’un système sanitaire fort, qui tient compte des aspirations de tous, tels qu’indiqués dans le Plan national de développement dans son axe 3.

 

Début de la campagne électorale pour les municipales du 15 août

La campagne électorale pour les élections partielles dans les 5 communes restantes a démarré le mardi 30 juillet 2019 conformément aux dispositions qui ont été prises par le gouvernement en Conseil des ministres. Les 5 communes des 117 dans lesquelles le scrutin n’a pu avoir lieu le 30 juin dernier et dont le vote a été reprogrammé sur le 15 août prochain sont : Avé 2, Bassar 4, Oti-sud 1, Wawa 1 et Zio 4. La Cour Suprême avait annulé les élections municipales dans les communes de Wawa 1 et Zio 4 pour irrégularités observées.

Quant aux trois autres communes (Avé 3, Bassar 4, Oti-Sud 1), ces élections ont été reportées par la CENI qui avait évoqué de son côté, des raisons techniques. Ainsi, jusqu’au 13 août, les candidats issus des 24 listes des partis politiques et indépendants encore en lice, iront à l’assaut de l’électorat de ces cinq communes pour exposer leur programme de société et partager également avec les populations, leur vision en matière de développement de ces communes. Au total, 63 conseillers municipaux seront élus dans les 5 communes. Ils viendront ainsi compléter la liste des plus de 1400 déjà confirmés par la Cour suprême.

Le gouvernement initie un nouveau programme au profit des jeunes diplômés

Le Ministère de la fonction publique et du travail a élaboré un nouveau programme en vue d’aider les jeunes diplômés sans emploi. Il s’agit du programme d’adaptation professionnelle et d’aide à la création d’emplois. Le document a été soumis à validation au cours d’un atelier qui a réuni mardi à Lomé, les cadres dudit ministère. Le programme vise à promouvoir l’entrepreneuriat des jeunes ainsi que leur insertion dans la vie active. Il est réservé aux diplômés en quête d’emploi de longue durée et a pour spécificité, de les aider à créer leurs propres activités génératrices de revenus, ce qui pourra contribuer à diminuer le taux du sous-emploi dans le pays.

« Les jeunes les plus vulnérables notamment les jeunes femmes et les personnes handicapées sont plus concernés. Ce programme va les aider à mieux s’installer, mais aussi à contribuer à la création de la richesse dans le pays », a laissé entendre Batché APEDO, Directeur national de l’emploi. Ces jeunes bénéficieront également, d’un accompagnement financier qui leur permettra de démarrer leurs activités. A terme deux cent mille (200 000) emplois directs et indirects seront créés sur une période de trois ans, concrétisant un peu plus les ambitions déclinées dans le Plan national de développement.

Grâce aux PUDC, 145 000 togolais ont aujourd’hui accès à l’électricité

Panneaux solaires

La mise en œuvre du Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC) a permis à 145 000 Togolais d’avoir accès aujourd’hui à l’électricité. L’information a été révélée mardi par le comité de pilotage du PUDC qui précise que 2000 lampadaires solaires ont été installés dans les 5 régions du pays. Grâce à ces lampadaires, ce sont des écoles, marchés, centres de santé et autres lieux publics qui sont alimentés par de l’énergie propre.

Avec ce déploiement important de lampadaires solaires, le pays vient de franchir un nouveau pallier vers l’atteinte de son objectif d’offrir de l’électricité à 100% de la population d’ici à 2030. Le Togo fait également ainsi un pas important dans la mise en œuvre de sa politique énergétique qui vise à avoir 50% de part de renouvelable dans son mix énergétique à l’échéance susvisée.

Pour atteindre cet objectif de promotion des énergies propres, les autorités misent entre autres, sur l’Off-Grid distribué via le programme présidentiel CIZO, l’installation de 4 centrales solaires de 30 MW chacune et de 300 mini-grids. Lancé en 2016 par le Chef de l’Etat, le Programme d’urgence de développement communautaire vise à contribuer à l’amélioration de l’accès des populations rurales aux services sociaux de base à travers la mise en place d’infrastructures socio-économiques.

Le Chef de l’Etat a présidé le 13ème Conseil des ministres de l’année

Le Conseil des ministres s’est réuni le mercredi 31 juillet 2019 au Palais de la Présidence de la République, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, Président de la République. Les travaux ont porté sur l’adoption de 4 projets de loi et 3 décrets. Le Conseil a également écouté trois communications.

Le premier projet de loi adopté porte sur l’adhésion du Togo à la Convention sur la réduction des cas d’apatridie adoptée le 30 août 1961à New York. Le deuxième projet de loi adopté par le Conseil, est relatif à la conservation et à la gestion des stocks de poissons dans le cadre du Droit de la mer adoptée en 1982. L’exécutif a également approuvé l’adhésion du Togo à la Convention de Helsinki sur la protection et l’utilisation des cours d’eau transfrontières et des lacs internationaux. Le dernier projet de loi ayant fait l’objet d’adoption, autorise la ratification de l’Accord de Bangui révisé sur l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI).

Les décrets adoptés portent respectivement sur l’expropriation pour cause d’utilité publique d’un site de la vallée du Zio, l’admission de 9 magistrats au grade hors hiérarchie et la construction d’un central solaire photovoltaïque de 30 MW à Blitta.  L’annonce de la tenue à Lomé début décembre, de la 55ème session du Conseil international des bois tropicaux (CIBT), l’élaboration d’une politique nationale de la qualité et l’organisation en septembre à Lomé de la 1ère édition de la Semaine du secteur privé togolais, ont été menus des communications.

L’OTR a mobilisé 326 milliards de FCFA au premier semestre de l’année

Avec pour mission de collecter les taxes et impôts à hauteur de 45 % de son objectif fixé cette année à 669 milliards FCFA, l’Office togolais des recettes (OTR) a mobilisé jusqu’à 48,8 % de ce montant, soit 326 milliards de FCFA au cours des six premiers mois de l’année. C’est ce que révèlent les résultats communiqués mercredi par l’institution à Lomé.

« Les résultats du premier semestre se présentent globalement très satisfaisants, et sont au-dessus de ce que demandaient le gouvernement et le Fonds monétaire international », a déclaré le commissaire général de l’institution, Kokou Tchodié. Cette performance a-t-il dit, est due à l’ensemble des réformes opérées par le gouvernement dont   les plus marquantes sont la promotion de la contribution volontaire (le civisme fiscal), la télé-déclaration ou le télépaiement.

Pour le second semestre, le patron de l’OTR se veut optimiste quant à la mobilisation des 51,2% restants. « Nous nous engageons avec optimisme dans les perspectives pour le second semestre, notamment celles relatives à la décentralisation et aux collectivités dans le cas de leur fiscalité locale ».

 

L’autonomisation de la femme togolaise au centre la célébration de la Journée de la femme africaine

La communauté internationale a célébré mercredi, la Journée de la Femme Africaine. Au Togo, cet évènement qui est à sa 57ème édition a été placé sous le thème : « Le Plan national de développement (PND), un levier pour l’autonomisation de la femme togolaise ».

La célébration de cette journée a été une occasion pour la Ministre de l’Action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation, Tchabinandi KOLANI-YENTCHARE d’appeler ses compatriotes à œuvrer contre les inégalités basées sur le genre et à promouvoir davantage l’autonomisation économique de la femme dans le pays. « À travers l’axe trois du PND, le Togo envisage poursuivre la promotion de l’équité et de l’égalité genre et l’autonomisation des femmes comme l’une des conditions déterminantes devant lui permettre de passer d’une croissance économique de 5,3% à 7,6% d’ici à l’horizon 2020-2022 », a-t-elle souligné dans son message avant de préciser que pour y arriver un accent particulier sera mis sur l’entrepreneuriat féminin. Notons que la célébration a été marquée par des manifestations, des séances de sensibilisation ainsi que des conférences débats sur l’ensemble du territoire national.

L’UEMOA a célébré ses 25 ans d’existence au Togo

Un dîner de gala a marqué l’apothéose de la célébration des 25 ans de l’Union économique et monétaire ouest Africaine (UEMOA) le jeudi 1er août 2019 à Lomé. C’est une initiative de la représentation de l’Union au Togo. Le représentant résidant de cette organisation sous régionale au Togo, Assoukou Raymond KRIKPEUa exprimé sa gratitude aux autorités togolaises avant de rappeler les réalisations de son institution au Togo dans les domaines de l’hydraulique, de l’éducation, des transports et autres. Il s’est dit, par ailleurs, conscient des défis à relever pour plus d’intégration des peuples de l’espace UEMOA.

La Ministre de la planification du développement et de la coopération, Demba TIGNOKPA a au nom du gouvernement réitéré le soutien et la disponibilité du Togo à une union plus efficace. Rappelons que l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (l’UEMOA) est créée le 10 janvier 1994 à Dakar au Sénégal. Elle regroupe 8 pays à savoir, le Bénin, le Burkina Faso, le Mali, la Cote d’Ivoire, le Niger, la Guinée Bissau, le Sénégal et le Togo.

 

La morgue du CHU de Lomé reprend du service après plusieurs mois de travaux

Depuis jeudi, la morgue du Centre hospitalier universitaire Sylvanus Olympio (CHU, S.O), la plus grande du pays est de nouveau rouverte au public après plus d’un an de travaux de réhabilitation. C’est une infrastructure moderne, respectant désormais les normes d’hygiène, de salubrité et de sécurité qui est mis à la disposition de la population de Lomé et de ses environs pour la conservation des corps de leurs défunts.

La morgue de Lomé dont les travaux ont été financés à hauteur de 524 555 000 FCFA par l’Etat, est composée désormais de 304 places ou civières contre 194 avant, d’une salle d’autopsie totalement équipée pour les besoins de la médecine légale. Les voies d’accès ont été aussi bitumées. Les travaux ont permis la séparation des flux entrants et sortants pour éviter les encombrements lors du retrait de corps et l’exposition, la création d’une zone de pré nettoyages des corps accidentés, la création de deux zones de conservations des corps comme les chambres de réfrigération pour les conservations de moins de 3 mois d’une capacité de 272 civières et les chambres de congélation pour les conservations de plus de 3 mois d’une capacité de 32 civières.

Pour les autorités du CHU, la rénovation et la réhabilitation de la morgue de Lomé est une urgence pour doter la capitale et surtout le centre hospitalier universitaire, Sylvanus Olympio d’une morgue digne de ce nom. Rappelons que les travaux ont été entrepris dans le cadre de la réhabilitation et de l’équipement des structures sanitaires engagées par le gouvernement dans une démarche contractuelle.

 

Lomé abrite la 16ème réunion du Comité des experts du Conseil de l’Entente

La 16ème réunion ordinaire du Comité des experts du Conseil de l’Entente s’est ouverte le vendredi 2 août 2019 à Lomé. Les travaux ont été lancés par le Secrétaire général du ministère des affaires étrangères, Fandjinou Lucien en présence du Secrétaire exécutif du Conseil de l’Entente, Patrice Kouamé.  Les participants doivent examiner les comptes de l’institution et définir de nouvelles orientations pour rendre cette organisation sous régionale plus performante.

Les réformes du centre régional de formation pour entretien routier CERFER et l’agenda du projet de l’ordre du jour de la quinzième réunion ordinaire du Conseil des ministres sont également au programme des discussions de cette session ordinaire. Inactif pendant de longues années, le Conseil de l’Entente a entrepris de se relancer avec plusieurs projets dans l’électrification, l’assainissement et la formation d’experts en infrastructures routières et ferroviaires. La Banque africaine de développement (BAD) s’est engagée à aider l’organisation en lui accordant un financement de 5 milliards de FCFA.

Lire aussi / Togo : Une centrale photovoltaïque bientôt à Blitta

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur