Retour sur les faits marquants de l’actualité au Togo du 2 au 8 décembre 2019

0 2 343

La fin des opérations de révision de la liste électorale, la participation du chef de l’Etat au sommet extraordinaire de l’UEMOA à Dakar, le 1er tour de la présidentielle fixé au 22 février 2020 par le gouvernement en Conseil des ministres, la visite au Togo du président Sud-africain, Cyril RAMAPHOSA…Retrouvez dans cette chronique, les principaux évènements qui ont fait la Une de l’actualité au plan national au cours de cette semaine qui s’achève.

 

Clap de fin pour les opérations de révision de la liste électorale

Les opérations de révision de la liste électorale organisées dans le cadre des préparatifs à l’élection présidentielle de 2020 ont pris fin le lundi 2 décembre 2019 au plan national et dans les six ambassades du Togo à l’étranger. La révision qui a finalement duré quatre jours (au lieu des trois jours prévus initialement) s’est globalement bien déroulée dans les différents centres de recensement, a indiqué la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Côté mobilisation, Il n’y a pas eu de grosses affluences dans les centres de recensement. Mais cela s’explique, puisque la plupart des électeurs sont déjà inscrits. Deux recensements avaient eu lieu en 2018 et 2019 à l’occasion des législatives et des municipales. Rappelons que ces opérations qui se sont déroulées en phase unique sur toute l’étendue du territoire national ont pour objectif de mettre à jour le fichier électoral. Pour la première fois, les Togolais qui résident à l’étranger ont été autorisés à s’inscrire sur la liste électorale. Un recensement électoral a été organisé pour eux dans les Commissions électorales indépendantes d’ambassade (CEIA) installées dans les six pays où ils exerceront leur droit de vote. Il s’agit des Etats Unis d’Amérique (USA), la France, le Gabon, le Maroc, le Nigeria et la République Démocratique du Congo (RDC).

Le Conseil international des bois tropicaux a tenu sa 55ème session à Lomé

La capitale togolaise a accueilli cette semaine la 55ème session du Conseil international des bois tropicaux (CIBT). Les travaux ont été ouverts lundi au Centre international des conférences de Lomé par le Premier ministre, Komi Selom KLASSOU. L’organisation de cet évènement au Togo avait été décidée en 2017 lors de la 53ème session du CIBT tenue à Lima au Pérou. La session a permis aux membres du Conseil, qui représente le plus haut organe exécutif de l’Organisation internationale des bois tropicaux (OIBT), d’échanger sur l’expansion et la diversification du commerce international des bois tropicaux. D’autres sujets importants comme la situation actuelle du commerce intra-africain, la gestion durable des aires forestières protégées sur le continent, la conservation de la biodiversité ou encore l’adaptation face au changement climatique ont été également évoqués par les participants venus des cinq continents. Tout en reconnaissant l’OIBT comme une organisation forestière leader dans le monde, le Premier ministre KLASSOU a plaidé auprès des partenaires pour que les projets et avant-projets portés par le Togo puissent être soutenus financièrement par l’organisation. Ce qui contribuera a-t-il dit à l’atteinte de l’objectif du Plan National de Développement (PND) relatif à la préservation, la restauration et l’exploitation durable des écosystèmes.

L’UEMOA va injecter 100 millions de dollars dans la lutte contre le terrorisme

Le chef de l’Etat, SEM Faure GNASSSINGBE a participé le mardi 3 décembre 2019, à Dakar au Sénégal, au sommet extraordinaire de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) consacré à la situation sécuritaire dans la sous-région. Les chefs d’État ont procédé au cours des assises à l’analyse des mécanismes de financement proposés par le Comité de haut niveau dans le cadre de la lutte contre le terrorisme dans la région. Les dirigeants de l’Union ont exprimé leurs vives préoccupations face à la récurrence des attaques terroristes au Mali, au Burkina Faso et au Niger. Le Président Faure GNASSINGBE et ses pairs se sont félicités des avancées significatives réalisées dans la mise en œuvre de la politique de l’UEMOA en matière de paix et de sécurité, et ont souligné à cet effet, la nécessité de promouvoir une approche concertée pour relever les défis sécuritaires. Les leaders de l’Union ont adopté un acte additionnel instituant un Fonds de sécurité régional en vue de mobiliser des ressources alternatives dans la lutte contre l’insécurité. Cet engagement renouvelé a été matérialisé par une décision d’octroi d’une enveloppe de 100 millions de dollars aux trois pays membres de la ligne de front du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali et Niger) au titre de la contribution de l’UEMOA au financement à l’éradication de ce fléau dans la sous-région ouest africaine, conformément à l’engagement pris par l’Union pour participer à hauteur de 500 millions de dollars au financement du Plan d’action de la CEDEAO pour la lutte contre le phénomène sur la période 2020-2024.

Les présumés auteurs des agressions contre les forces de sécurité présentés à la presse

La Direction générale de la police nationale (DGPN) a présenté mardi à la presse, les présumés auteurs de la tentative d’insurrection armée observée à Lomé et à Sokodé le 23 novembre 2019. Ils sont au total, 18 personnes appartenant à un mouvement dénommé « Tigre révolution ». Ces individus ont été interpellés après des enquêtes. D’après la police, le mouvement « Tigre révolution », a été créé par un Togolais résident en Belgique du nom de Touré Madjid Alias « Master tiger ». Le groupe formé lors des réunions du Parti National Panafricain (PNP) est composé d’hommes recrutés et qui agissent tout en jurant sur le Coran de rester fidèles aux idéaux de leur mouvement, informe la police.  « Ils sont organisés en trois groupes. Le premier est chargé d’aller affronter les soldats parce qu’ils sont protégés spirituellement contre les balles. Le deuxième est chargé d’ériger des barricades et le dernier doit agresser les usagers et semer la panique générale au sein de la population », a déclaré le Directeur général de la police nationale, Yaovi OKPAOUL, qui précise par ailleurs que l’objectif final du mouvement était de déstabiliser les institutions de la République. Les enquêtes selon la police ont permis d’interpeller 18 personnes dont 15 à Lomé, 2 à Sokodé et 1 à Sogakopé dans le Ghana. Près de 200 armes ou objets contondants de fabrication traditionnelle ainsi que divers autres objets ont été saisis et présentés à la presse.

L’UE et le Togo signent une convention de financement de 33 millions d’euros

Une convention de financement a été signée mardi à Lomé entre le gouvernement togolais et l’Union européenne (UE).  D’un montant global de 33 millions d’euros, soit un peu plus de 21 milliards de FCFA, ce financement est destiné à renforcer la gouvernance économique, la gestion des finances publiques et la transparence budgétaire. Les documents ont été paraphés par la ministre de la Planification, du développement et de la coopération, Demba TIGNOKPA et Bruno HANSES, Chargé d’affaires de la délégation de l’Union européenne au Togo. Selon le représentant de l’UE, ce soutien financier permettra d’améliorer la gestion des finances publiques, la décentralisation, le climat des affaires et le système de la statistique nationale. Dénommé « Contrat de consolidation de l’état du Togo », cette convention sera mise en œuvre sur une période de deux (02) ans, 2019-2021 et prévoit des décaissements par tranches annuelles. « Ce programme est un appui budgétaire général, les fonds sont transférés dans le compte unique du Trésor public du Togo à la BCEAO. Ils sont fongibles avec les autres recettes de l’Etat. Cela veut dire qu’ils vont au financement du budget de l’Etat adopté par l’Assemblée nationale », a indiqué Bruno HANSES. Sur les 21, 6 milliards de FCFA, 10, 1 milliards sont conditionnés aux critères d’éligibilité de l’appui budgétaire. Le reste soit 11, 5 milliards est destiné à la performance de mise en œuvre de réformes identifiées comme prioritaires par le gouvernement togolais. Au nom du gouvernement, la ministre TIGNOKPA a adressé ses « vifs et sincères » remerciements à l’Union européenne pour sa contribution au développement du Togo. Elle a, à cette occasion, rassuré les donateurs que le gouvernement fera une utilisation rationnelle des ressources du programme pour la satisfaction des besoins prioritaires de la population.

Le Togo accueille six nouveaux Ambassadeurs

Six nouveaux Ambassadeurs accrédités au Togo par leurs pays ont présenté le mercredi 4 décembre 2019 au Palais de la Marina, leurs lettres de créance au chef de l’Etat SEM Faure Essozimna GNASSINGBE. Il s’agit respectivement des Ambassadeurs du Gabon, Sayid ABELOKO, du Maroc, Rachid RGUIBI, de l’Ouganda, Nelson OCHREGER, des Emirats Arabes Unis, Yousif Mohamed QADHEEB ALZAABI, de Turquie, Onur OZCERI, et d’Israël, Leo VINOVEZKY.  Au sortir des premiers entretiens avec le Président de la République, et tour à tour, les nouveaux diplomates se sont félicités de la qualité des relations d’amitié et de coopération entre le Togo et leurs pays respectifs. Ils ont, à cet égard, exprimé au chef de l’État l’engagement de leur pays à redynamiser ces relations, déjà multiformes et diversifiées.

La 6ème revue de la Facilité élargie de crédit du FMI a démarré

Une équipe du Fonds Monétaire International (FMI) conduite par le chargé de mission de l’institution au Togo, Ivohasina Fizara RAZAFIMAHEFA a entamé mercredi à Lomé, une mission dans le cadre de la 6ème revue du programme appuyé par la Facilité élargie de crédit (FEC). Cette 6ème et dernière revue sera, à l’instar des précédentes, ponctuée par des séances de travail avec des institutions diplomatiques et des partenaires en développement, des services de l’administration publique et privée togolaise. La précédente mission qui s’était déroulée du 28 août au 10 septembre dernier s’était soldée par des « conclusions satisfaisantes » qui avaient abouti au décaissement d’une nouvelle tranche de 35 millions de dollars en faveur du Togo. Portant ainsi le total des décaissements au titre de l’accord à 207,8 millions de dollars. Pour rappel, le programme de la FEC dont l’accord a été approuvé en 2017, vise à réduire considérablement le déficit budgétaire global et réorienter l’action du gouvernement vers une croissance inclusive, grâce à des dépenses sociales ciblées et à des dépenses d’infrastructures financées de manière soutenable. Il entend également résoudre les difficultés financières des deux banques publiques, UTB et BTCI. La revue prend fin le 17 décembre prochain.

Télécharger gratuitement le Magazine “UNE SEMAINE AU TOGO -N°36 “

Le 1er tour de la présidentielle se tiendra le 22 février 2020

Le Conseil des ministres s’est réuni le jeudi 5 décembre 2019 sous la présidence du chef de l’Etat, SEM Faure Essozimna GNASSINGBE. Au cours des travaux, le Conseil a adopté un projet de loi et sept projets de décret. Le seul projet de loi adopté par le Conseil porte création de l’ordre national des ingénieurs du Togo et réglementation de l’exercice de la profession d’ingénieur. Au titre des décrets, le premier décret adopté par le Conseil porte attribution, organisation et fonctionnement de la commission d’expropriation (COMEX). Le deuxième porte création des trésoreries pour les 117 communes du Togo. Le troisième décret adopté fixe la date du 1er tour de l’élection présidentielle de 2020 au 22 février 2020 et convoque le corps électoral pour la même date. Les bureaux de vote seront ouverts à cet effet, de 7h à 16 GMT sur toute l’étendue du territoire national et en heure locale dans les ambassades retenues pour le vote des Togolais vivant à l’étranger. Le quatrième quant à lui, fixe le montant du cautionnement à verser par les candidats à l’élection présidentielle à 20 millions de FCFA. Le cinquième de son côté porte ouverture et clôture de la campagne électorale pour le 1er tour de l’élection présidentielle de 2020. La campagne démarre donc le 6 février 2020 et prend fin le 20 février 2020 à minuit. Le sixième fixe le montant de la contribution de l’Etat au financement de la campagne électorale des candidats à 500 millions de FCFA. Le septième et dernier décret adopté par le Conseil des ministres porte sur le vote par anticipation des forces de défense et de sécurité. Il aura lieu 48 heures avant le vote des civils.

Le budget-programme 2020-2022 du Conseil de l’Entente adopté à Lomé

La 15è réunion ordinaire du Conseil des ministres du Conseil de l’Entente s’est tenue jeudi à Lomé. Les travaux ont été présidés par le Prof, Robert DUSSEY ministre des affaires étrangères, de l’intégration africaine et des Togolais de l’extérieur, et Président du Conseil. Parmi les nombreuses décisions prises au cours des travaux, on note l’adoption par le Conseil du budget-programme pour l’exercice 2020-2022.  En effet, l’institution sous régionale a adopté, dans le cadre du budget-programme, le Document de Programmation Pluriannuelle des Dépenses (DPPD 2020-2022) du Conseil de l’Entente d’un montant de plus de 84 milliards de francs CFA et le Projet Annuel de Performance (PAP) d’un montant de plus de 26 milliards de francs CFA. Le Prof DUSSEY et ses collègues ont encouragé le secrétariat exécutif à accélérer la mobilisation des ressources nécessaires au financement des activités prévues dans ce budget- programme. Par ailleurs, le Conseil des ministres a renouvelé le mandat de Marc WABI, Expert-comptable agréé, Associé Gérant du Cabinet Deloitte Côte d’Ivoire, en qualité de Commissaire aux Comptes du Conseil de l’Entente pour les exercices 2019 et 2020. Il a également renouvelé le contrat de Marie Magloire ANIAMBOSSOU en qualité de Représentant du Conseil de l’Entente en Europe pour une durée d’un an.

Le gouvernement a récompensé les 10 meilleurs volontaires de l’année 2019 au Togo

Le Togo a commémoré jeudi, la Journée Internationale des Volontaires (JIV). Cette journée a été marquée par une cérémonie solennelle organisée à Lomé par l’Agence Nationale de Volontariat au Togo (ANVT). C’était en présence de la ministre du Développement à la base, de l’artisanat et de la jeunesse, Victoire TOMEGAH-DOGBE, du chef de la coopération à la Délégation de l’Union européenne au Togo (DUE), Vincent VIRE, du Représentant-résident du Système des Nations Unies au Togo, Damien MAMA, du Représentant-résident adjoint du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) au Togo, Aliou DIA et des représentants des différents corps de volontariat représentés au Togo. Placée sous le thème : « Le volontariat pour un futur inclusif », cette célébration selon les premiers responsables de l’ANVT, est organisée dans le but de promouvoir toutes les formes de volontariat existant au Togo ainsi que des valeurs qui concourent à l’expression de l’engagement citoyen. La journée à offert l’occasion au gouvernement de récompenser les meilleurs volontaires togolais à travers le concours national du « Prix du meilleur volontaire 2019 ». Ils sont au total, 10 volontaires à recevoir ce prix cette année. La ministre en charge du Développement à la base, Victoire TOMEGAH-DOGBE a profité de l’occasion pour saluer au nom du gouvernement, l’engagement et le dévouement de ces milliers de volontaires au service de la nation.

Le Togo et l’Afrique du sud sont désormais liés par un Accord-cadre de coopération

Le Président sud-africain Cyril RAMAPHOSA a achevé le vendredi 6 décembre 2019 une visite d’amitié et de travail de deux jours au Togo. Ce déplacement du leader de la nation Arc-en-ciel était placé sous le signe du renforcement et de la promotion de la coopération entre Lomé et Pretoria. A la suite des visites au Palais de Lomé et au Port de Lomé, au cours desquelles les potentialités et les atouts de ces infrastructures ont été exposés au leader sud-africain, une séance de travail a réuni les délégations de haut niveau des deux pays au Palais de la Présidence. Le Plan national de développement et ses projets phares ont été présentés et a suscité d’ailleurs un fort intérêt et de riches échanges. A l’issue de la séance de travail, les deux pays ont signé un Accord-cadre de coopération en matière économique et de sécurité.

Lire aussi : Investissements / Les clés de l’attractivité du Togo

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur