Retour sur les faits marquants de l’actualité au Togo du 1er au 7 juillet 2019

0 521

Le Togo qui reprend les commandes du CPS de l’UA, le lancement du Haut conseil des Togolais de l’extérieur, la participation du président Faure Gnassingbé à la célébration du 25ème anniversaire de la libération nationale du Rwanda ou encore, la proclamation des résultats provisoires des locales par la CENI, retrouvez dans votre revue de la semaine, les principaux évènements qui ont fait la Une de l’actualité au plan national.

 

Le Togo assure la présidence du Conseil de paix et de sécurité de l’UA

Siège de l’Union Africaine à Addis-Abeba

Le Togo a repris le lundi 1er juillet 2019, la présidence tournante du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine (CPS-UA), un an après avoir assumé les mêmes fonctions. Durant ce mandat, Toba Sébadé, Ambassadeur, Représentant Permanent du Togo auprès de la Commission de l’Union Africaine et les 15 pays membres de ce Conseil se pencheront essentiellement sur les questions de sécurité en Afrique en mettant l’accent sur la prévention, la gestion et le règlement des conflits qui minent l’Afrique.  Le Conseil abordera la question de la sécurité maritime, la sûreté et le Développement en Afrique, objet du Sommet de Lomé du 15 octobre 2016. Il se penchera également sur la situation au Mali et au Sahel en général, ainsi que sur la crise politique au Soudan. La présidence du CPS permettra au Togo de contribuer de façon efficace aux discussions au sein du Conseil et de mettre en exécution les décisions de l’institution.

 

Faure Gnassingbé salue la mémoire d’Etienne Tshisekedi

Le Président de la République, SEM Faure Essozimna Gnassingbé a effectué le mardi 2 juillet 2019 une visite de travail et d’amitié à Kinshasa en République Démocratique du Congo (RDC). Le chef de l’Etat a été accueilli à son arrivée par son homologue congolais Félix Tshisekedi. Après un tête-à-tête, les deux leaders se sont rendus au Mausolée de N’Sélé. Le chef de l’Etat a procédé, pour la circonstance, au dépôt de gerbe de fleurs en mémoire de feu Etienne Tshisekedi, ancien Premier ministre congolais. Il a également signé le livre de condoléances. Le Président de la République a été ensuite convié à un dîner. A cette occasion, le numéro 1 togolais a réaffirmé son engagement pour le renforcement de la coopération bilatérale et régionale, et pour une synergie d’action en vue de lutter efficacement contre l’insécurité sur le continent.

 

Lancement du Haut conseil des Togolais de l’extérieur

Robert Dussey, ministre des affaires étrangères

Le Ministre des affaires étrangères, de l’intégration africaine et des Togolais de l’extérieur, Robert Dussey a procédé mardi à Lomé, au lancement du Haut conseil des togolais de l’extérieur (HCTE). Le HTCE à l’instar des groupements de la diaspora d’autres pays de la sous-région, est une instance fédérative, inclusive et représentative de toutes les associations des Togolais vivant à l’extérieur. Cette structure qui va regrouper l’ensemble des Togolais et Togolaises résidant hors du territoire national sera, entre autres, l’interface entre la diaspora togolaise et le Gouvernement sur toutes les questions d’intérêt commun. Il sera également chargé de suivre et de coordonner les actions de développement de la diaspora au Togo. Le Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur sera un organe consultatif de statut associatif, non partisan, non discriminatoire et à but non lucratif. « L’objectif à travers la mise en place du HCTE est de permettre aux associations des Togolais dispersés à travers le monde de se regrouper et de s’organiser en une faîtière institutionnalisée et inclusive capable d’assurer la représentativité des Togolais de l’extérieur », a indiqué le Ministre Dussey à ce lancement. L’installation du HCTE aura lieu lors du Forum Économique de la Diaspora Africaine prévu les 28 et 29 novembre 2019 à Lomé.

 

Le gouvernement apporte son soutien aux populations de l’Oti-sud

Yark Damehane, Ministre de la sécurité et de la protection civile

Une délégation gouvernementale conduite par le Ministre de la sécurité et de la protection civile, Yark Damehane et Tchabinandi Kolani Yentcharé, ministre de l’action sociale, s’est rendue mardi dans plusieurs villages et localités de l’Oti-Sud. Le déplacement intervient quelques jours après les affrontements meurtriers qui ont opposés deux communautés Tchokossi et Gangan, impliquées dans un litige foncier. La délégation dépêchée par le Chef de l’Etat est allée constater les dégâts occasionnés, s’entretenir avec les populations et apporter aux victimes le soutien et la compassion du gouvernement. Le ministre de la sécurité a condamné les violences et a invité les populations au calme et à la patience, lorsque des litiges liés au foncier sont traités par la justice. Yark Damehane a également annoncé que des poursuites seraient engagées afin que les auteurs répondent de leurs actes. Rappelons que les affrontements entre les deux communautés avaient fait 4 morts, une dizaine de blessés ainsi qu’une cinquantaine de maisons incendiées.

 

Le MIFA et l’AGF s’engagent pour le financement de l’agriculture au Togo

Le Mécanisme incitatif de financement agricole fondé sur le partage des risques (MIFA) et le Fonds africain de Garantie pour les Petites et Moyennes Entreprises (AGF), ont signé mardi à Lomé, un accord de partenariat visant à soutenir financièrement les agriculteurs. L’initiative s’inscrit dans la droite ligne de l’ambition des pouvoirs publics de faire de l’agriculture togolaise, le moteur de la croissance de l’économie, en promouvant le financement bancaire au profit de ce secteur. À travers ladite convention, le MIFA et l’AGF s’engagent à concevoir et à mettre en place des garanties de portefeuille couvrant 50% des montants des projets soumis par le MIFA aux institutions financières partenaires.

Le partenariat prévoit aussi des garanties individuelles au profit des acteurs accompagnés par le MIFA, qui sollicitent le financement des institutions financières partenaires du MIFA. En outre, et plus spécifiquement, l’AGF apportera son accompagnement technique aux institutions financières et au MIFA afin qu’ils puissent proposer les produits financiers les mieux adaptés au secteur agricole togolais. Les premiers responsables du MIFA se sont réjouis de cette nouvelle collaboration avec l’AGF. Ils estiment que cela leur permettra de mener à bien la mission assignée à leur structure en vue de combler les attentes des agriculteurs togolais.

 

Le Chef de l’Etat participe à la célébration de la fête nationale du Rwanda

SEM Faure Gnassingbé à la célébration de la Fête nationale du Rwanda

Le Président de la République, SEM Faure Gnassingbé a assisté le jeudi 4 juillet 2019 à Kigali, capitale du Rwanda, aux festivités commémorant le 25ème anniversaire de la fête de la libération nationale du Rwanda. Cette fête instaurée au Rwanda pour rendre hommage aux victimes du génocide de 1994 a été célébrée cette année sous le thème : « Ensemble nous prospérons ». Ce thème, selon les autorités de Kigali « souligne l’importance de la question de l’unité pour la nation rwandaise ». Des défilés militaires et civils, un discours du Président Kagamé sur la paix et l’avenir de la nation ont meublé la commémoration. Les festivités ont eu lieu au stade national de Kigali en présence du Président Paul Kagamé et de plusieurs de ses homologues africains dont Faure Gnassingbé. Ce dernier a saisi l’occasion pour transmettre ses chaleureuses félicitations à son homologue et au peuple rwandais tout entier, au nom du peuple togolais. En marge des festivités, le chef de l’État a eu également un entretien avec le Président Kagamé sur des questions d’ordre bilatéral et les enjeux de l’heure.

 

Le Togo vise une croissance économique de 5,1% en 2019

Sani Yaya, ministre de l’économie et des finances

La deuxième session annuelle du Conseil national du crédit (CNC) s’est tenue Jeudi à Lomé sous la présidence de Sani Yaya, ministre de l’Economie et des Finances. Les travaux ont porté sur la situation économique, financière et monétaire de l’UEMOA et du Togo à fin mars 2019, sur l’évolution des établissements de crédit et des systèmes financiers décentralisés. Les participants ont également fait le point sur le financement de l’économie nationale. Selon les données disponibles, la croissance économique devrait atteindre 5,1% en 2019, après 4,9% en 2018 et 4,4% en 2017. Cette hausse serait impulsée par tous les secteurs d’activité, en particulier le secteur tertiaire, dans un contexte de maîtrise des équilibres macroéconomiques, a indiqué le ministre Sani Yaya. Selon toujours le ministre, le financement de l’économie a représenté 38% du PIB au 31 mars 2019, soit le taux le plus élevé dans l’UEMOA.  Mais il demeure encore faible par rapport aux besoins en investissement, a-t-il reconnu. Il a invité à ce sujet, les établissements de crédit à diversifier davantage leurs instruments de financement, afin d’accroître le volume de crédit.  Rappelons que le Conseil national du crédit a pour mission d’étudier les conditions de fonctionnement du système bancaire et financier et d’évaluer les performances de l’économie.

 

La CENI a publié les résultats provisoires des élections locales

Tchambakou AYASSOR, président de la CENI

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a procédé le vendredi 5 juillet 2019, à la proclamation des résultats provisoires des élections municipales du 30 juin dernier. A l’issue des compilations dans les 114 communes, le parti au pouvoir, UNIR (Union pour la République) arrive largement en tête avec 895 conseillers municipaux sur 1490. Le parti de la majorité parlementaire est suivi par l’ANC (Alliance nationale pour le changement) qui s’adjuge 134 élus, devançant de peu la Coalition des 14 (C14), troisième avec 131 conseillers. L’Union des Forces pour le Changement (UFC), le Nouvel engagement togolais et le MPDD (Mouvement Patriotique pour la Démocratie et le Développement), siégeant à l’Assemblée nationale, obtiennent respectivement 44, 33 et 25 élus locaux. Il est à souligner également les bons scores enregistrés par les listes indépendantes. Les listes DUANENYO et GBENODOU ENSEMBLE, par exemple, cumulent à elles deux, 20 conseillers municipaux. Rappelons que le scrutin a été reporté dans les circonscriptions de Bassar 4, Avé 2, et Oti Sud pour des raisons techniques. Le taux de participation a également été revu à la hausse, se fixant désormais à 52,46% selon la CENI. Ces différents chiffres seront ensuite transmis à la Cour suprême, qui se chargera de proclamer les résultats définitifs.

 

Le ProMifa va impacter 300 000 agriculteurs

Aristide AGBOSSOUMONDE, Directeur général du MIFA

Le Projet d’appui au Mécanisme incitatif de financement agricole (ProMifa) a été officiellement lancé vendredi à Lomé par le Ministre de l’agriculture, de la production animale et halieutique, Noël Koutéra Bataka. Fondé sur le partage de risques, le proMIFA a pour objectif de professionnaliser la filière agricole par la structuration des chaînes de valeur, d’augmenter le volume de financement alloué par les institutions financières au secteur et de développer les produits assuranciels et technologiques innovantes. Il permettra durant les six années à venir, d’accompagner et de former 160.000 membres des coopératives, d’accorder des financements à 100.000 acteurs de la chaîne de valeur agricole, de créer 400.000 emplois directs en milieu rural. Le financement global est de 20,24 milliards de FCFA, dont plus de 13 milliards apportés par le FIDA (Fonds international de développement agricole). Le reste provient de l’Etat et du secteur privé. La mise en œuvre du ProMifa se décline en 3 axes, un appui technique au développement agro-pastoral et à l’accès au marché, un soutien au développement financier et une aide à la coordination et à la gestion de projet.

Lire aussi / Togo : Le ProMIFA lancé pour une cible de 300.000 bénéficiaires à impacter

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur