Projets financés par la Banque Mondiale au Togo : Des progrès, des avancées enregistrées et des améliorations en vue

0 299
Depuis ce mardi, il se tient dans un contexte particulièrement anxiogène, celui de la crise mondiale de la Covid-19, la revue de la performance du portefeuille des projets financés par la Banque Mondiale au Togo. L’effet dépressif de cette pandémie sur l’économie des pays pour 2020 et au-delà reste encore inconnu. Mais pour l’instant, le Togo affiche une certaine résilience. Du moins, c’est ce qui ressort de cette deuxième revue de l’année 2020. “Une des principales leçons tirées de cette période difficile de la Covid-19, c’est notre résilience face aux difficultés et notre capacité d’adaptation aux chocs quels qu’ils soient”, a introduit Hawa Cissé Wagué, la Représentante Résidente de la Banque Mondiale au Togo.

Pendant deux jours donc, la Banque Mondiale et les structures en charge au niveau du gouvernement Togolais feront le point de la situation actuelle du portefeuille afin d’évaluer l’état de mise en œuvre du plan d’actions des revues antérieures et de planifier les plans de travail budgétisés pour l’année en cours.(…) Cette revue de deux jours nous offre l’opportunité de cerner les principaux facteurs de succès contenus dans le plan d’actions, d’amélioration de l’exécution des projets en cours et à venir”, a souligné Sani Yaya, Ministre de l’Economie et des Finances.

Lire également / Togo : le premier pays d’Afrique le plus performant en investissement

“Nous allons nous intéresser davantage à l’atteinte des objectifs de développement des projets et des résultats prévus”, a ajouté Hawa Cissé Wagué pour qui l’essentiel des travaux sera consacré aux impacts des projets sur les populations. D’ailleurs, le thème de cette revue en est évocateur : ” Comment pourrait-on ensemble sauver des vies et sortir les ménages vulnérables de la pauvreté de façon durable en améliorant leur accès aux services publics de base ?

Sani Yaya, ministre de l’Economie et des Finances

En effet, la revue du portefeuille du 29 janvier 2020 avait révélé que 15 projets dont un appui budgétaire était en cours de mise en œuvre, pour un financement total de 460 millions USD, soit environ 227 milliards de Fcfa. Les dons représentaient 63 % de cette enveloppe et le ratio de décaissement était de 22,4 %. Dans le cadre de la gestion de la riposte à la Covid-19, l’institution a financé trois (03) autres projets au Togo pour un montant de 84,95 millions de dollars, soit 50,97 milliards de Fcfa dans les secteurs de la santé, l’éducation et des réformes économiques. Cependant des insuffisances sont constatées, mais le Ministre de l’Economie et des Finances Sani Yaya insite : “Il nous faut examiner, sans complaisance les insuffisances qui ont été constatées et les résoudre sans délai afin de parvenir à un taux d’exécution financière de 100 % des projets bien avant la date de clôture”, a-t-il dit.

Lire aussi : Afrique / La Banque mondiale salue le leadership du Togo dans le domaine de l’aviation civile

Entre autres selon le Ministre, le niveau de décaissement même s’il a connu une hausse non négligeable, passant notamment de 22% en fin juin 2019 à 37% au 30 juin 2020, doit être amélioré. Il faut préciser que cette revue a été ouverte par une minute de silence en hommage aux personnes défuntes et engagées dans plusieurs interventions de la Banque Mondiale au Togo. Il s’agit de André Johnson, vice-président de l’Assemblée nationale, Agbokpé Délato, ancien coordonnateur du Projet d’Appui à la compétitivité des services logistiques pour le commerce et Simplice Boukpessi, ancien Responsable Administratif et Financier du projet WARCIP Togo.

Lire aussi : Indice Mo Ibrahim 2020 / Le Togo sur la liste des 8 meilleurs pays de ces 10 dernières années

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur