Projet de loi de finances 2021 : De grandes innovations et une forte connotation sociale

0 278
De grandes innovations, de nouveaux paradigmes et de nombreux défis. “Le projet loi de finances exercice 2021 est celui des grandes innovations mieux, celui des grandes premières”. La Présidente de l’Assemblée nationale, Yawa Djigbodi TSEGAN n’en tarissait pas d’éloges lors de son discours à l’ouverture des travaux en commission. De par les priorités affichées, le projet de loi des finances 2021 du gouvernement sous le leadership du Chef de l’Etat s’annonce comme l’un des plus ambitieux en matière de compétitivité de la croissance, du renforcement des dispositifs de lutte contre les vulnérabilités sociales, d’accompagnement de la jeunesse togolaise et de protection contre les menaces sécuritaires.

Le projet de loi introduit au parlement se veut spécifique en ce qu’il consacre pour la première fois, l’adoption totale et la mise en œuvre du budget-programme expérimenté depuis 2018. C’est le principe d’innovation de ce texte. Et puisque cela intervient au lendemain de la formation du nouveau gouvernement, il s’aligne sur les actions et les engagements contenus dans sa feuille de route 2020-2025 inaugurant ainsi de fait une nouvelle ère dans la gouvernance. C’est pour cela qu’une part belle a été faite au bien-être du Togolais. Il est à observer alors dans le budget une hausse de 10,8 % des dépenses sociales par rapport à l’année dernière avec 445,1 milliards de francs CFA. Le Chef de l’Etat rêve d’une éducation de qualité pour les Togolais. 195,5 milliards de francs CFA sont prévus pour relever le niveau de ce secteur et améliorer les conditions de l’enseignement au Togo. Bien d’autres secteurs sont restés tout de même prioritaires.

Lire également : Enseignement supérieur / Faure Gnassingbé rend désormais gratuite l’inscription au BTS
L’autre innovation majeure est que le projet de loi de finances en étude intégrera une loi de programmation militaire. Ces dernières années, la prolifération des menaces sécuritaires liées d’un côté, à la poussée des groupes terroristes au sud du Sahel, avec son corollaire de conflits intercommunautaires et de l’autre la piraterie maritime inquiètent les Togolais. Il est apparu nécessaire pour le Chef de l’Etat de mettre en place une gestion moderne et transparente de l’effort de défense et de sécurité. Et cela passe par une nouvelle planification de la défense à travers une programmation militaire plus adaptée.

En clair, il s’agit dans une large mesure d’une réforme structurelle qui poursuit une professionnalisation totale à travers le renouvellement des effectifs, une plus nette structuration des unités, la mise aux normes d’avec les standards internationaux en ce qui relève de la pyramide des grades et l’acquisition des équipements. En somme, il sera question de la mise en place d’outils stratégiques et une meilleure gouvernance des questions de sécurité pour mieux faire face à des menaces moins connus.

Lire aussi : Togo – De nouvelles règles applicables aux Livres fonciers : L’amélioration du climat des affaires comme enjeu

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur