Présidentielle en Algérie : Bouteflika lâché par l’armée

0 371

Dans un discours prononcé à Ouargla, dans le centre du pays, “le général Ahmed Gaid Salah a appelé, ce mardi 26 mars, à l’application de l’article 102 de la Constitution qui prévoit la destitution du chef de l’État”.

 

En effet, l‘article 102 de la Constitution prévoit que le Parlement, sur proposition du Conseil constitutionnel “réuni de plein droit”, déclare à la majorité des deux-tiers, “l’état d’empêchement” lorsque “le Président de la République, pour cause de maladie grave et durable, se trouve dans l’impossibilité totale d’exercer ses fonctions”. Le président du Conseil de la Nation (chambre haute), prend alors l’intérim pendant 45 jours. Si “l’empêchement” se poursuit à l’issue de ce délai, est déclarée la “vacance” du pouvoir. L’intérim se poursuit durant 90 jours maximum, période durant laquelle une présidentielle est organisée.

 

Source : courrier international

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur