Présidentielle 2020 : la C14 se résigne à ne présenter aucune candidature

0 281

Candidature unique de l’opposition, la panacée de la C14 pour l’alternance en 2020 aurait-elle atteint ses limites ? Tout compte fait, la C14 ou ce qu’il en reste ne présentera pas de candidature pour la présidentielle de 2020. L’annonce a été faite ce lundi 25 novembre, par Maitre Dodji Apévon, président des Forces Démocratiques pour la République (FDR), un parti membre de la coalition de l’opposition.

« A la C14, il n’y aura pas de candidat. Je dis bien, il n’y aura pas de candidat à la C14. Au sein de la C14, nous avons décidé de ne présenter aucun candidat à la présidentielle de 2020 » a martelé Me Apevon sur les ondes radiophoniques de Victoire.fm. A en croire, cet ancien poulain de Me Agboyibor, c’est une décision qui aurait été prise d’un commun accord par tous les leaders de la coalition.

Pendant longtemps la C14 aura clamé la candidature unique de l’opposition comme condition sine qua none à l’alternance politique en 2020, c’était mal connaitre l’égo surdimensionné des leaders des partis politiques de l’opposition. Chacun des leaders voulant tirer le drap de son côté. Eh oui ! tous les leaders de l’opposition se trouvent ‘’présidentiables’’ et la chimère d’unicité d’actions prônée par la C14 constituait une véritable entrave à leurs ambitions. Après le départ du Parti national panafricain(PNP) le second à quitter la barque de la C14 était l’Alliance nationale pour le changement (ANC) qui dernièrement a investi Jean pierre Fabre comme son candidat pour la présidentielle de 2020. Dépouillée pratiquement des « poids lourds » de l’opposition, la C14 telle une coquille vide se résigne. Elle ne présentera aucune candidature pour la présidentielle de 2020.

« Faute de grives, on mange des merles » cet adage français traduit assez bien l’état d’esprit actuel de la C14. En effet, si elle ne compte pas présenter de candidature, la C14 selon les dires de Me Apévon, envisage apporter son soutien au « meilleur candidat déclaré de l’opposition ». Cette stratégie à en croire les leaders de la C14 s’inscrit toujours dans leur logique d’unicité d’actions pour parvenir à l’alternance. Toutefois, il est loisible de se demander si ces leaders qui depuis plus d’une génération tiennent fermement les rênes de leurs partis politiques sans offrir aucune chance à l’alternance en leur sein, peuvent vraiment œuvrer pour l’alternance prônée.

Lire aussi / Présidentielle 2020 : Une nouvelle bassesse d’une frange de l’opposition pour pervertir le processus électoral

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur