Nulle part, la CEDEAO n’a demandé les réformes avant les élections

Feuille de route de la CEDEAO

0 679

Jeudi 20 Décembre 2018 se tiendront les élections législatives comme l’a indiqué la conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement le 31 Juillet 2018.  Dans l’ordre chronologique, après les mesures de confiance et d’apaisement, inscrites au point 38, et scrupuleusement respecté par le gouvernement, le point 41 de la feuille de route stipule : « La conférence des Chefs d’Etat exhorte le gouvernement à procéder à la révision intégrale du fichier électoral en vue de l’organisation le 20 Décembre 2018, des élections législatives. »

A la suite de l’article 41 on a l’article 42 relatif aux réformes constitutionnelles et institutionnelles et les conditions de réalisation de ces réformes.

 

Lire aussi : Communiqué final à l’issue du 53ème sommet de la CEDEAO01/

 

On entend ici et là que le Gouvernement viole la feuille de route en ne faisant pas les réformes avant les élections. Et pourtant. Ce n’est qu’un faux procès, car cette feuille de route n’a jamais stipulé cette hiérarchisation. Mieux, le gouvernement pourrait même jouer sur l’alignement des points inscrits sur la feuille de route, où on retrouve les réformes juste après l’organisation des législatives. Conclusion : nulle part, la CEDEAO n’a à aucun moment demandé les réformes avant les législatives.

 

Lire aussi : Première rencontre entre la commission de la CEDEAO et les acteurs politiques à Lomé

 

Mais aussi surprenant que cela puisse paraitre, depuis quelques temps, la coalition dans sa tentative de faire bloquer le processus électoral et trouver des raisons pour paralyser le pays, sort de son imagination fertile, l’idée selon laquelle les réformes devraient avoir lieu avant les élections législatives. Ce qui est totalement incroyable puisque la feuille de route dont la coalition a copie au même titre que la majorité et le gouvernement est explicite sur cette question.

 

extrait du communiqué final de la 53ème session ordinaire de la conférence des chefs d’état et de gouvernement de la CEDEAO
extrait du communiqué final de la 53ème session ordinaire de la conférence des chefs d’état et de gouvernement de la CEDEAO

 

Cette attitude de la coalition à ressasser et à rechercher la petite bête sur des crânes rasés est une preuve suffisante qu’elle a le dos au mur.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur