Nomination du premier ministre de consensus en Guinée Bissau

Lomé règle la crise bissau-guinéen

103

“José Mario Vaz, président de la République de Guinée Bissau a informé la conférence, qu’après consultations avec les forces politiques et la société civile, de la prise de décision suivante : la nomination de M. Aristides Gomes, comme Premier ministre de consensus. Cette nomination sera prise par décret présidentiel le 17 avril 2018 à Bissau”_, avait expliqué le communiqué final à l’issue de la Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement tenue samedi dernier à Lomé.

Ce lundi, le président bissau-guinéen José Mario Vaz a effectivement nommé par décret son nouveau Premier ministre, Aristide Gomes. Cette décision fait partie des nombreuses décisions nécessaires pour définitivement mettre fin à la crise politique qui secoue le pays depuis des années. De quoi anéantir l’inquiétude de l’ONU. Dans une correspondance, Stéphane Dujarric, porte parole du Secrétaire Général de l’ONU António Guterres, s’est félicité d’une telle nouvelle.

Le Secrétaire général est encouragé par l’esprit de compromis et de leadership manifesté par le Président José Mario Vaz, le Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC) et le Parti pour le renouveau social (PRS). Il exhorte toutes les parties à prendre rapidement les prochaines mesures cruciales, y compris la formation d’un gouvernement inclusif, la réouverture de l’Assemblée nationale et la mise en œuvre des dispositions restantes de l’Accord de Conakry“, a précisé la correspondance. Puis Stéphane Dujarric, Porte-parole du Secrétaire Général conclut : « le Secrétaire Général réaffirme son engagement à maintenir son étroite collaboration avec l’Union Africaine, la CEDEAO, l’Union Européenne et la Communauté des Pays de Langue Portugaise (CPLP) en matière d’appui aux efforts de maintien et de consolidation de la paix en Guinée-Bissau »

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.