Mise en œuvre du PND du Togo: 08 autres instituts agro-developpement bientôt construits après l’IFAD d’Élavagnon

0 285

Depuis le début de ce mois de juin, l’institut de formation pour l’agro-développement (IFAD) d’Elavagnon a été rendu opérationnel. Dix sept mois après le lancement des travaux de construction, l’établissement a été inauguré par le Chef de l’Etat en personne. Exclusivement dédié à l’aquaculture, l’IFAD Elavagnon est destiné à être un cadre pédagogique qui permettra aux jeunes nantis d’un baccalauréat professionnel d’installer leur entreprise aquacole à l’issue des trois ans de formation. Une formation basée sur une approche par compétence-motivation et qui répondra par ailleurs aux objectifs du Plan national de développement (PND 2018-2022).

Cet Institut de Formation pour l’Agro développement est le premier du genre et relève d’un projet présidentiel d’implantation d’instituts sur toute l’étendue du territoire national. Neuf au total. Bien avant l’inauguration de celui d’Élavagnon, le Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé avait posé le 14 mai 2018, la première pierre du second Institut de formation pour l’agro-développement (Ifad) de Barkoisse. Il devrait former à terme 400 étudiants par an. Ce sera également un complexe composé d’un campus numérisé et d’une ferme agro-pédagogique dont la vocation sera de dispenser des formations de niveau Bac et Bac+2.

Mais cette fois-ci en élevage. Les travaux de l’Ifad-Elevage de Barkoisse devraient prendre fin en septembre 2019. Et s’en suivront les 08 autres IFAD œuvrant dans les secteurs de la logistique, le bâtiment, les transports, ou encore le numérique pour les 5 prochaines années. L’objectif final est de répondre aux effets attendus par les trois axes stratégiques du Plan National de Développement (PND 2018-2022).

Lire aussi : Vers la réorganisation de l’Institut national de formation agricole de Tové

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur