Mise en œuvre de la carte de fertilité des sols agricoles du Togo : De positifs résultats engrangés

0 276
Au Togo, l’agriculture occupe une marge importante du produit national brut, en effet, elle représente plus de 40% du PIB et occupe plus de 65% de la population active pour une superficie cultivable évaluée à près de 60% de la superficie globale du pays. Cependant les rendements agricoles ne répondent parfois pas aux attentes, et ceci a un réel rapport avec la fertilité des sols.

Depuis 2017, le Togo a donc lancé sous le pilotage de l’Institut Togolais de la Recherche Agronomique (ITRA) et d’autres partenaires techniques, le projet d’élaboration de la carte de fertilité du Togo dénommée « FERTITOGO ». L’objectif d’un tel projet audacieux est de permettre aux agriculteurs de connaître les caractéristiques de leur sol afin d’adapter le type de culture et les engrais spécifiques qui conviennent.

Lire également : Togo / Axe 2 du PND : L’agriculture comme socle d’une croissance économique résiliente

Lors du Conseil des ministres du 18 novembre 2020, présidé par le chef de l’Etat, le ministre de l’agriculture Antoine Lékpa Gbégbéni a fait une présentation de l’état d’avancement ou de mise en œuvre du projet d’élaboration de la carte de fertilité des sols agricoles du Togo. Sa communication a permis de noter qu’à ce jour « 1 972 400 ha de terres sont analysés (soit 55% de la superficie agricole nationale) dont 1 192 200 ha sont cartographiés, représentant 33,18% des terres agricoles nationales. » Et ces informations sont accessibles à tous les agriculteurs à travers la plateforme digitale dédiée www.fertitogo.tg.

Dans le communiqué final sanctionnant le Conseil des ministres, le gouvernement souligne que « la réalisation complète de la carte de fertilité des sols permettra non seulement d’améliorer les rendements et la productivité des cultures végétales mais aussi et surtout de réaliser par zone une carte des cultures, conformément à l’axe 2 de la feuille de route du gouvernement pour la mise en œuvre du Plan Togo 2025. » De quoi dire que l’agriculture togolaise a de beaux jours devant elle, surtout qu’elle occupe une place de choix dans l’axe 2 du Plan national de développement (PND) du Togo.

Lire aussi / Protection et mise en valeur du littoral : Un projet de loi concrétise l’ambition du gouvernement

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur