Manifestations politiques de la C14

Le Togo avance, malgré les marches qui font pschitt.

65

Elle était espérée pour paralyser les activités dans la capitale. Elle est supposée illustrer une fausse protestation populaire. Elle était annoncée comme un évènement majeur. La marche de la coalition des 14 partis l’opposition ce samedi 17 novembre 2018 a aussi fait pschitt. C’était un évènement seulement pour ses organisateurs.

Aussi bien dans le ras-le-bol des citoyens exprimé par une indifférence et une banalisation. Cette indifférence s’est observée sur l’ensemble du territoire national où selon nos informations, la grande majorité des togolais ont préféré pour certains vaquer à leurs activités habituelles et pour d’autres, ce samedi était le jour idéal pour se rattraper dans l’inscription sur les listes électorales grâce à la prorogation offerte par la CENI.

En dépit de l’essoufflement constaté et de foncer dans une permanente stratégie de diversion, l’opposition était tout de même dans la rue. Le gouvernement à travers le ministère de l’intérieur a pris les mesures idoines en la matière. Toutes les dispositions utiles pour l’encadrement de la marche et de la sécurité ont été prises.

A l’arrivée, des marches annoncées gigantesques pour illustrer une certaine colère populaire ne se sont réduites qu’en peau de chagrin. Aux points de rassemblement prévus, des groupuscules d’individus. A la place d’une détermination et d’une protestation espérée, une faible participation. Pourtant des militants ont été convoyés de part et d’autre. Des militants achetés et dont la motivation est intéressée.

In fine, ils se sont dispersés lamentablement pour laisser place à des marches qui n’ont finalement pas lieu. Compréhension : les citoyens ne sont pas dupes. Ils découvrent et comprennent et appréhendent les efforts du gouvernement à contribuer à l’apaisement social. Les tentatives infructueuses de l’opposition à renouer avec la rue se veulent alors une manière de détourner l’attention et de jouer dans la diversion.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.