Lutte contre la pauvreté : Une stratégie de l’inclusion financière basée sur trois piliers

0 227
Les performances du Togo en matière d’inclusion financière et donc d’accessibilité aux services financiers sont les meilleures dans la sous-région ouest-africaine, selon le classement de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’ouest. Les chiffres des réalisations du Fonds national de l’inclusion financière constituent une preuve palpable de l’engagement du Président de la République à impacter les couches les plus défavorisées en les sortant de la précarité. Au 31 décembre 2020, près de 1,8 millions de crédits sont mis en place par l’institution pour un volume total de 98,14 milliards FCFA. A ces données quantitatives, s’ajoute la qualité des produits qui sont de plus en plus innovants et adaptés aux cibles. En témoignent les produits Nkodédé, KIFFE et fonds de relance.
« Le Togo est ainsi devenu en 2019, le premier pays du classement dans la zone UEMOA en matière d’accès aux services financiers. Ceci grâce à une progression de près de 80 % au titre du secteur des Systèmes financiers décentralisés (SFD) », rappelle le communiqué du Conseil des ministres.
Loin de se laisser à l’autosatisfaction, le gouvernement veut aller plus loin. Au cours du dernier Conseil des ministres, la ministre de l’inclusion financière et de l’organisation du secteur informel a présenté une communication sur la stratégie d’inclusion financière basée sur trois fondements. Selon le communiqué final de la réunion hebdomadaire des ministres, « la stratégie d’inclusion financière proposée a pour objectifs notamment le renforcement du cadre d’intervention de l’Etat en faveur de l’inclusion financière, l’amélioration de la couverture géographique des services financiers et la mise à disposition de services financiers digitaux via la création d’une banque digitale ».
Dans les prochains jours, semaines et mois, il faudra donc s’attendre à un renforcement des mécanismes mis en place et si possible à leur redéploiement afin d’atteindre de meilleure manière les objectifs du gouvernement.

Lire également : Secteur informel au Togo / Une politique nationale pour plus d’efficacité

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur