Les Togolais déterminés à aller aux urnes demain

Élections législatives du 20 décembre

0 302

A travers les rues de Lomé, les citoyens rencontrés se disent pour la plupart déterminés à aller aux urnes ce jeudi. Certains, sans clairement dire leur choix, justifient leur décision par la nécessité pour tout citoyen de contribuer au développement de son pays. Et le vote est un devoir à travers lequel il participe à ce développement.

Pour d’autres, la présence et la caution de la CEDEAO constituent des garanties de la transparence.

D’autres Togolais fustigent le boycott d’une partie de l’opposition et estiment que c’était une grande erreur politique.

Mais il y a quelques-uns qui entendent suivre le mot d’ordre de boycott en ne participant pas au scrutin.

IMPRESSIONS DE QUELQUES CITOYENS

Tatiana Kosto, Commerçante à Assiganmin

Les élections législatives doivent se tenir pour que tout redevienne normal dans le pays. Car si tout est normal, nos clients vont venir acheter. Car quand il y a la tension, ils ont peur et ne viennent pas. Moi j’irai voter. J’irai faire mon choix pour que la paix totale s’instaure à nouveau.

Rachid Assouma, soudeur à Kégué

Moi je ne veux accuser personne mais je pense qu’en démocratie, les élections sont importantes. Tout citoyen doit aller voter. Il peut partir et voter abstention. Mais il doit d’abord aller aux urnes. C’est une manière de participer au développement de son pays. Surtout que pour cette fois-ci, la CEDEAO est impliquée dans tout le processus, c’est rassurant. Nous aurions aimé que tous les partis participent mais je respecte le choix de ceux qui boycottent. J’invite tous ceux qui ont leur carte à aller voter. Là-bas, ils votent qui ils veulent.

Ablavi Gaké, étudiante en Sciences économiques

Nous devons aller voter. C’est essentiel. L’image de notre pays en dépend. Surtout, nous devons voter dans la paix. Puis après, les partis politiques doivent s’asseoir pour continuer les discussions. Aucun d’eux n’a intérêt que ça s’embrase. Si le pays brûle, ce n’est bon pour personne. Allons voter calmement.

Richard Hodouoh, couturier à Agoè

Moi je n’irai pas voter parce que la C14 l’a demandé. Je resterai à la maison calmement. Que ceux qui veulent aillent voter. Chacun a son choix.

Yvonne Glago, médecin

Seuls les politiciens savent se comprendre. Faisons les élections législatives et continuons le dialogue. On ne peut pas rester dans un pays sans faire d’élection. Ce n’est pas normal. Que ceux qui ne veulent pas aller voter n’empêchent pas les autres de le faire. C’est ça la démocratie.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur