Le gouvernement apporte des précisions après l’incident impliquant 03 agents de sécurité togolais sur le territoire ghanéen

0 103

Dans un communiqué publié dans la soirée du jeudi 03 janvier 2019, le gouvernement du Togo a apporté des précisions sur l’incident survenu 48h auparavant dans le village d’Amakou, en territoire ghanéen.

En effet, trois agents de sécurité togolais « pris dans les mailles de jeunes surexcités » de cette localité, ont été sauvés d’un lynchage par la police ghanéenne.

D’après le communiqué, les agents étaient en mission d’interpellation d’un présumé criminel dans le village de Dzogbé, à Badou, dans la Région des Plateaux au Togo. Du fait de la porosité des frontières et de l’absence de bornage, les forces de sécurité togolaises se sont malencontreusement introduites à Amakou, une localité située à quelques centaines de mètres de Dzogbé.

La méprise a encore été plus accentuée du fait de la similarité entre les ethnies et les dialectes, de part et d’autre de cette frontière, indique également la note.

Le Togo a donc « exprimé ses regrets au gouvernement du Ghana » et voudrait également le rassurer que « toutes les dispositions seront prises afin que ce genre d’incident ne se répète plus ». Le gouvernement a enfin exprimé sa conviction dans le fait que « cette situation malencontreuse n’aura pas d’impacts sur les excellentes relations d’amitié, de fraternité et de bon voisinage qui ont toujours existé entre les deux pays et leurs peuples ».

Source : republiquetogolaise.com

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur