La coalition de l’opposition fait le point de sa rencontre avec le chef de l’État.

0 758

Reçu en audience par le chef de l’État, le 20 mars dernier, la coalition de l’opposition togolaise, à travers un communiqué de presse, fait le point de la rencontre.  ci-dessous le communiqué.

COMMUNIQUE DE PRESSE N° 19-015/C14/AF-BKAJ

Une délégation de la Coalition de l’Opposition togolaise C14 a été reçue ce mercredi 20 Mars 2019 par le Chef de l’État togolais pour évoquer un certain nombre de sujets d’intérêt national portant notamment sur :

– la situation des militants de l’Opposition et des organisations de la société civile encore en détention dans les prisons togolaises, des déplacés et des réfugiés politiques, – la mise en œuvre des réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales, – l’organisation consensuelle des prochaines élections

Le Chef de l’Etat était entouré pour la circonstance, du Premier Ministre, M. Sélom KLASSOU, du Ministre de l’Administration territoriale, M. Payadowa BOUKPESSI, du Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, M. Pius AGBETOMEY et du Ministre des Droits de l’Homme, M. Christian TRIMUA La délégation de la Coalition était conduite par M. Antoine FOLLY, Délégué Général de l’UDS-TOGO et comprenait Messieurs Paul Dodji APEVON, Président national des FDR, Professeur Komi WOLOU, Secrétaire national du PSR, le Professeur Aimé GOGUE, Président national de l’ADDI, Sambiri TARGONE, Président national du parti DSA et Pascal ADOKO, Secrétaire Général adjoint de la CDPA

S’agissant du premier point, la délégation de la C14 a insisté sur la nécessité et l’urgence de libérer tous les militants de l’Opposition et des organisations de la société civile encore en détention, de lever les contrôles judiciaires encore en vigueur dans l’affaire des incendies des marchés de Lomé et de Kara et de garantir le retour au pays et sans encombre de nos compatriotes réfugiés et déplacés afin d’assurer à notre pays un climat d’apaisement.

Concernant les réformes constitutionnelles et institutionnelles, la Coalition a insisté sur la nécessité de ne pas voir la question des réformes comme un sujet d’antagonisme Pouvoir Opposition mais sous l’angle d’une évolution dont le pays a besoin pour son développement politique et économique. La Coalition a indiqué au Chef de l’Etat que ce dossier des réformes empoisonne depuis trop longtemps la vie des Togolais et qu’il convient que tout soit mis en œuvre pour une réalisation rapide des réformes afin de libérer l’avenir du pays.

Au sujet des prochaines élections, La Coalition a évoqué les conflits pré et post électoraux qui jalonnent l’histoire récente de notre pays, les dégâts matériels et les pertes en vies humaines qu’ils ont causés. La Coalition a estimé que ces conflits proviennent souvent du refus d’une gestion consensuelle des processus électoraux. C’est pourquoi la Coalition en a appelé à la volonté politique du Chef de l’Etat en vue d’une organisation consensuelle et inclusive des prochaines consultations électorales. .
Le Président de la République a prêté une oreille attentive et diligente aux préoccupations soulevées par la Coalition. Il a fait part à la Coalition de sa volonté et de son ouverture à œuvrer pour que des solutions appropriées soient apportées aux différents points soulevés.

Tout en remerciant le Chef de l’Etat pour sa disponibilité, la Coalition a réitéré le vœu d’une avancée rapide sur les différents dossiers évoqués afin de permettre au peuple togolais de retrouver sa sérénité et de s’atteler enfin aux grands défis du développement économique et social.

Fait à Lomé le 20 mars 2019 Pour la Coalition, La Coordinatrice

Brigitte Kafui ADJAMAGBO JOHNSON

P.O.

Antoine FOLLY

 

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur