Journée de réflexion sur les droits des femmes au Togo

Les femmes togolaises font l'état des lieux et les perspectives de leur situation

114

Olympe de GOUGES disait « la femme a le droit de monter à l’échafaud, elle doit avoir également le droit de monter à la tribune »

En cette journée internationale consacrée aux droits des femmes, le ministère togolais de l’action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation n’a pas dérogé à la tradition du 08 mars. Ledit ministère a organisé une importante conférence dans l’amphithéâtre Agora Senghor de la paroisse universitaire avec pour thème de réflexion « les engagements et défis de la participation de la femme à la gouvernance publique ».

Mme BLEWOUSSI Ablavi, une des oratrices du jour, exerce à Agou les fonctions de préfet-maire, un poste majoritairement occupé par des hommes au Togo.
« Ce qui est rare, attire les regards », a-t-elle affirmé pour évoquer les attentions que suscite la particularité de sa situation. Rebondissant sur l’intervention de Mme la préfet-maire, la modératrice Mme Aissah ASSIH, a exhorté les femmes à se battre davantage pour rompre les inégalités dont elles sont victimes.

Cette rencontre d’échanges a permis aux illustres panélistes d’entretenir les femmes sur les possibilités qui s’offrent à elles pour accéder aux instances de décision afin de participer activement aux affaires de la cité. Les femmes ont également été exhortées à plus d’abnégation et au travail bien fait en vue de faire disparaitre les inégalités qui les relèguent souvent au second rôle.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.